Basilique Saint Nazaire - Saint Celse

Cette ancienne cathédrale est unique par ses styles romans et gothiques qui se superposent et se mêlent sur les vitraux, les sculptures et tous les décors de l'église. Le résultat est aussi surprenant qui magnifique. L'autre richesse inestimable de l'église provient de ses vitraux exceptionnels magnifiquement préservés.


Basilique Saint Nazaire et Saint Celse
Place de l'église, La Cité, 11000 Carcassonne
Ouverte tous les jours.
Lundi à samedi : 9h-11h45/13h45-18h, dimanche : 12h-18h. En juillet et août ouverture jusqu'à 19h.

Eglise romane du Xe siècle, elle est consacrée cathédrale par le pape en 1096. L’édifice est achevé au XIIe siècle avec l’ajout de la nef actuelle à six travées de style roman, puis agrandie au XIIIe dans un style gothique. Les nombreux vitraux représentent des scènes de la vie du Christ et des apôtres. Ceux des baies de l'abside et du transept sont exceptionnels. Ils ont été réalisés du XIVe au XVIe siècle. Pour profiter pleinement de la lumière, allez les admirer le matin ou le soir.

Chevet gothique (1270-1320).
Le chœur roman d'origine a été remplacé par une imposante structure du gothique rayonnant. Exceptionnel, il est composé de vingt-deux verrières dont deux grandes roses. Les scènes de la vie du Christ préside dans l'abside. Les roses aux motifs géométriques sont dédiées à la Vierge Marie et au Christ. Ces vitraux sont sans doute parmi les plus beaux du sud de la France.
Elle perd son statut de cathédrale en 1801 au profit de l’église Saint-Michel située dans la Bastide Saint Louis puis devient basilique en 1898.

Les travaux de restauration (1844-1864)
Viollet-le-Duc réalise un travail de restauration à la hauteur de la beauté du lieu. Il s'entoure d'une équipe de maçons, maîtres verriers et sculpteurs pour reconstruire le portail roman, rénover les vitraux, les piliers de la nef, les contreforts, les maçonneries du chœur, les gargouilles et les corniches ornant les parties hautes de l'église.

Le tombeau de Guillaume Radulphe
Accès de l’autre côté de la cathédrale, actuellement fermé pour travaux.
Cette chapelle funéraire a été élevée à partir de 1259 sur le flanc sud de la cathédrale par l'évêque Guillaume Radulphe. L'édifice constitue la première manifestation du gothique rayonnant en Languedoc. Le tombeau de l'évêque est dominé, sur le mur ouest, par la figure du prélat. La cuve décorée est consacrée aux funérailles. L'âme de l'évêque est représentée par un petit enfant que deux anges élèvent vers les cieux.

< Accueil Carcassonne - Cité Médiévale