Chambord et Blois

Le château de Chambord est une construction unique du XVIe siècle. Sa conception architecturale est un savant mélange entre le style médiéval français et le style Renaissance italien. Le château présente également quelques innovations techniques qui font dire à la rumeur que Léonard de Vinci aurait participé à la conception du château avant son décès en 1519. Dans tous les cas, ce château caractérise bien la personnalité de François Ier, héritier des traditions françaises et homme de modernité, fasciné par les arts et la culture.

Le centre historique de Blois offre aux visiteurs un patrimoine historique et religieux sur un périmètre restreint. Mais l’histoire de la ville est surtout marquée par son extraordinaire château, lieu de résidence apprécié des souverains français au XVIe siècle.

Domaine de Chambord

Domaine National de Chambord (41250)

Situé à moins de 200 km de Paris, composé de 440 pièces, 282 cheminées et 77 escaliers, le château de Chambord demeure un des symboles de la Renaissance. Le château était déjà classé au patrimoine mondial de l'Unesco dès 1981 au titre d' "exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural illustrant une ou des périodes significatives de l'histoire humaine". Il fut intégré dans le périmètre classé du Val de Loire lorsque celui-ci fut inscrit à l'Unesco en 2000.


Château de Chambord
41250 Chambord

Site internet - Tél : 02 54 50 40 00.
Tarif plein/ réduit : 13 €/ 11 €. Gratuit – 26 ans (ressortissants de l’UE) ou – 18 ans (ressortissants hors UE). Parking payant (6 €).
Ouvert tous les jours :
Novembre à mars: 9h-17h.
Avril à octobre : 9h-18h.
Se restaurer sur place : Nombreux restaurants, snacks et salon de thé.


Les Visites du château
Vous avez le choix entre la visite libre (avec document à l’appui) ou les différentes visites guidées proposées. Les tarifs indiqués pour chacune sont en sus du billet d’entrée.

Visite découverte (1h)
Tarif : 5 € / 3 € de 5 à 17 ans.
Découverte des lieux incontournables du domaine (salles en croix, escalier à doubles révolutions, terrasses…).

Visite insolite (2h)
Tarif : 7 € / 5 € de 5 à 17 ans.
En plus du circuit découverte, vous accéderez à des espaces non ouverts à la visite libre (entresols, charpente, escaliers secondaires,…).

Parcours audioguidé (1h30)
Tarif : 5 € / 2,50 €.
12 langues disponibles en version adulte et enfant.

Visite avec l'Histopad (1h30)
Tarif : 6,50 €.
12 langues disponibles en version adulte et enfant.

Visite approfondie (3h)
Tarif : 11 €.
Les week-ends et jours fériés à 14h.

En famille

Visite ludique (1h30)
Tarif : 6 € par adulte / 4 € de 5 à 17 ans.
Visite avec un personnage d’époque. Visite conseillée aux enfants de 5 à 11 ans, accompagnés de leurs parents. Visite proposée les mercredis, les week-ends et pendant les vacances scolaires

Carnet d'énigmes de Cassandre la salamandre
Tarif : 4 €.
Cassandre la salamandre invite le jeune public à la découverte des secrets de Chambord. Une formule pour visiter librement le château en famille tout en s’amusant.
Pour les enfants de 8 à 12 ans et leurs parents.

Les visites du parc forestier

Visite du parc forestier en 4x4 (1h30)
Tarif : 18 € /12 € pour les 5-17 ans.
Accompagnés d’un guide forestier, vous découvrirez étangs, prairies et landes, dans la plus grande réserve naturelle close d’Europe.

Balade en calèche
Tarif : 11 € par adulte / 8 € de 5 à 17 ans / Billet jumelé château + calèche : 21 €.
Promenade commentée d’avril à octobre (durée : 45mn).

Autres activités autour du château
Location de bateaux, location de vélos, spectacle équestre, sentiers pédestres, pistes cyclables, observatoires.


Histoire

C'est François Ier, jeune roi, qui fait édifier le château à partir de 1519. Il est plus considéré par le roi comme un lieu de villégiature que comme lieu de résidence permanent. Il est également utilisé comme vitrine de la puissance de François Ier et des savoir-faire architecturaux de ses ingénieurs auprès des souverains et ambassadeurs étrangers qui lui rendent visite. Il demeure aujourd'hui l'un des rares châteaux parvenus jusqu'à nous sans modifications majeures.

Les travaux débutent en 1519 sur les ruines d'un château appartenant aux comtes de Blois. Le donjon central est achevé en 1539 puis l'aile royale, à l'est, en 1544. À l'opposé, côté ouest, la construction de l'aile de la chapelle se poursuit. Les deux ailes sont réunies par une enceinte qui ferme la cour. À la mort de François Ier en 1547, le château n'est pas totalement achevé.

Le successeur de François Ier, Henri II poursuit les travaux de l'aile de la chapelle mais ils seront à nouveau interrompus à sa mort en 1559. Le domaine de Chambord va alors connaître une période de désintérêt de la part des rois. Ce n'est qu'au siècle suivant, sous Louis XIV, que l'édifice sera totalement achevé par son architecte, Jules Hardouin-Mansart. C'est également à cette époque que le domaine de Chambord est créé : les écuries sont construites, la rivière du parc est canalisée. Le Roi-Soleil vient plusieurs fois à Chambord, accompagné de sa cour. Ces séjours donnent lieu à de grandes parties de chasse.

Après Louis XIV, le château ne reçoit plus la visite des souverains français mais il sert d'hébergement aux invités du roi Louis XV. Ce dernier se contentera de réaliser des aménagements intérieurs (boiseries, parquets, plafonds…) et extérieurs comme les jardins à la française.

À la fin du XVIIIe siècle le château est relativement épargné par la Révolution. Certes, son mobilier et ses objets furent pillés mais le château ne connut pas de destruction importante. Offert par Napoléon 1er au maréchal Berthier, il rentre dans le domaine privé en 1809. Il y restera tout le XIXe siècle avant de devenir finalement propriété de l’Etat en 1930.


Les collections

Chambord n'était pas le lieu de résidence des rois de France mais un lieu de villégiature. Ils ne s'y rendaient que pour des séjours de courte durée. De ce fait le mobilier était déplacé au gré des séjours du roi. C’est la raison pour laquelle la collection de meubles ne représente pas l’attrait principal du château. Cependant, il abrite une riche collection de peintures, de tapisseries et d’objets d’art. Une tenture prestigieuse symbolise la richesse des collections de Chambord : « La Chasse du roi François »  (début du XVIe siècle).


Les salles

Le corps de logis principal, appelé aussi donjon, en référence aux châteaux médiévaux, est flanqué de quatre tours d'angle massives. Il représente le cœur du château et exprime la puissance militaire du roi. Son originalité tient à son plan en croix dont le centre est occupé par le célèbre escalier à double révolution. À cette époque seuls les édifices religieux présentent des plans en croix. Il faut peut-être y voir la dimension divine du roi de France. Cette structuration de l'espace délimite quatre quartiers d'habitations similaires à chacun des trois étages. De part et d'autre du donjon, l'aile royale à l'est et l'aile de la chapelle à l'ouest complètent l'agencement géométrique des bâtiments.


L’escalier à double révolution

L'escalier à double révolution incarne à lui seul le génie créateur des architectes du roi. Autour de sa base s'enroulent, l'une au-dessus de l'autre, deux rampes d'escalier qui permettent de desservir les étages du donjon. Elément central du bâtiment, l'ombre de Léonard de Vinci plane sur cette conception si innovante et si audacieuse pour l'époque.


1er étage

Le logis de François Ier (aile royale)
Au premier étage de l'aile royale prend place le logis de François Ier. Ces appartements sont composés d'une chambre, d'un oratoire au magnifique plafond voûté à caissons ainsi que des petits cabinets privés (garde-robe, cabinet de travail). La "salle du Conseil" complète les pièces de cette aile.

Le XVIIe siècle (donjon)
Au premier étage du donjon, Louis XIV fit aménager son appartement. Lors de la visite on découvre la salle des gardes, les deux antichambres du roi et la chambre de parade. L'appartement de la reine prenait place dans la tour d'angle nord.

Le XVIIIe siècle
Le château de Chambord est particulièrement marqué par le XVIIIe siècle lorsque Louis XV y logeait ses proches. D'importants aménagements sont effectués pour le rendre plus fonctionnel et habitable : les plafonds sont abaissés, les grandes pièces sont cloisonnées pour en créer de plus petites (antichambre, chambre, cabinet de travail…), les murs sont richement décorés de boiseries et de tissus et le château est abondamment meublé, comme par exemple la chambre du gouverneur.

La chapelle
La chapelle prend place dans une des tours d'angle sur deux niveaux, ce qui en fait la plus grande pièce du château. Débuté sous François Ier sa construction s'achève à la fin du XVIIe siècle. Remarquez les chapiteaux des colonnes qui portent en alternance le « F » et salamandre de François Ier.


2e étage

Les voûtes
Au deuxième étage du donjon, les quatre bras de la salle en croix sont couverts de magnifiques voûtes à caissons en arc surbaissés qui soutiennent le poids des terrasses du niveau supérieur. Répétées des centaines de fois, vous ne pourrez manquer les emblèmes de François Ier : la salamandre et le monogramme "F" qui en ornent les voûtes, comme si le château était placé sous sa protection.


Les terrasses

Les terrasses offrent une magnifique vue sur le château, le parc et les environs. Les toits sont dominés par la tour lanterne (56 m de haut) coiffée de la fleur de lys, symbole des rois de France.


Le parc

Les jardins à la française
Depuis le mois de mars 2017, les Jardins à la française ont refait leur apparition autour du château pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Un domaine royal de chasse
Le parc forestier du château de Chambord s'étend sur plus de 5000 hectares ceinturés de murs, soit la surface du centre-ville de Paris. Il représente le plus grand parc forestier clos d'Europe. Si la fonction du parc fut dans un premier temps un simple terrain de chasse, François Ier voulut en faire un écrin de verdure d'une demeure royale somptueuse digne de son statut. A la fin de son règne, le domaine de Chambord atteint 2 500 hectares.
La surface du parc s’accroît au cours du XVIIe siècle, pour atteindre une surface d’environ 5 540 hectares, totalement ceinturée de murs sur 32 km.

Une capitainerie royale des chasses
En 1547, François Ier crée une capitainerie royale des chasses pour protéger son domaine de tout braconnage et vol de bois. La population locale est soumise à une réglementation stricte et nul n'est autorisé à chasser sur les terres du roi. Supprimée en 1777, la gestion et la surveillance du parc sont alors confiées au directeur des haras du royaume, le marquis de Polignac.

Les aménagements du parc
C'est au cours du XVIIIe siècle que le parc va être largement aménagé grâce aux travaux de grande ampleur entrepris pour assainir définitivement les environs du château. D'importants travaux hydrauliques sont réalisés en même temps que les aménagements des jardins et des nouveaux parterres Nord et Est. Routes et allées forestières sont dessinées pour faciliter la chasse à courre. Au XIXe siècle, une grande partie du parc et boisé.


Le milieu naturel
Le parc abrite une flore et une faune exceptionnelles dans un tel espace.

La flore : la grande majorité du domaine est couverte de chênes et de pins. Il accueille par ailleurs plus de  650 espèces végétales, dont certaines très rares.
La faune : la faune du parc est composée de cerfs (environ 700), de sangliers (environ 1000) et de plus de 150 espèces d'oiseaux.
Chambord et Natura 2000 : le Domaine national de Chambord est inscrit au réseau écologique européen NATURA 2000. L’objectif principal est le maintien de la biodiversité, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales.


Agenda au château

Programmation culturelle
Nombreuses animations culturelles et artistiques tout au long de l'année. Lectures, musique, Beaux-Arts, théâtre et danse. Se renseigner auprès du Château pour connaître le programme.

Marché de Terroir (mai à octobre)
Un marché de terroir se tient à Chambord de mai à octobre. Vous y trouverez tous les produits agricoles artisanaux de la région (fromages, charcuteries, confitures, pâtisseries, vins…)

Blois pratique

Blois (41000)

Le centre historique de Blois offre aux visiteurs un patrimoine historique et religieux sur un périmètre restreint. Mais l’histoire de la ville est surtout marquée par son extraordinaire château, lieu de résidence apprécié des souverains français au XVIe siècle.


Office de Tourisme de Blois-Chambord

23 Place du château, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 90 41 41.
Ouvert tous les jours : octobre à mars : 10h-17h. Avril à septembre : 9h-19h.


Visites proposées par l’office de tourisme

Visite libre "A nous les Petits Clous"
L'office de tourisme propose différents parcours de visites libres de la ville  en suivant les clous de bronze. Plan et commentaires disponibles en 6 langues à l’Office de tourisme (2 €).

Visite libre avec l'application "Visit Blois" à télécharger.

Visites guidées
Tous les jours en juillet et août. Le mercredi en anglais.

Bon plan visites
Le Pass’ Châteaux
Si vous souhaitez visiter plusieurs châteaux de la Loire, l'Office de tourisme de Blois vous permet de réaliser des économies grâce au Pass'châteaux. Une liste de viticulteurs est également disponible à l’Office de tourisme.


Observatoire Loire
Parc des Mées, 41260 La Chaussée-Saint-Victor (près de Blois)

Site internet - Tél : 02 54 56 09 24 ou 06 24 74 27 87.
Les maisons de Loire ont pour mission d'informer, de sensibiliser et d'éduquer à l'environnement. Leur but est de faire connaître le patrimoine ligérien qu'il soit naturel ou historique afin de le préserver. L'observatoire Loire propose aux visiteurs de naviguer sur des bateaux traditionnels à la découverte du riche patrimoine culturel et naturel de Blois et ses environs. Renseignements auprès de l’Observatoire Loire.


Château de Blois

Château de Blois

Sans doute l’un des plus beaux et intéressants châteaux du Val de Loire. Le château de Blois était la résidence favorite des rois de France pendant la Renaissance. Au cours de cette période, sept rois s'installèrent temporairement au château. Chacun  y laissa son empreinte et l'architecture même des bâtiments en fut influencée. Ainsi les quatre ailes du château ont toutes des styles différents, ce qui offre un panorama exceptionnel de l'architecture française du XVIe et XVIIe siècle. A lui seul, le château royal de Blois représente la synthèse de l’architecture et de l’histoire des châteaux de la Loire.

Les appartements royaux sont richement meublés et ornés de magnifiques décors. Plus de 30 000 œuvres et collections sont ainsi réparties dans les différents espaces du château. L’aile Louis XII accueille le musée des Beaux-Arts tandis que l’aile François Ier est consacrée au mobilier, aux arts décoratifs et aux collections lapidaires.
Il est aussi le cadre de nombreuses animations annuelles et temporaires.


Château de Blois
Place du château, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 90 33 33.
Tarif plein/ réduit : 10,50 €/ 8 €/ 6-17 ans : 5 €. Gratuit – 6 ans.
Ouvert tous les jours :
Novembre à mars : 10h15-17h.
Avril, mai, juin, septembre et octobre : 9h15-18h30.
Juillet et août : 9h15-19h.
Services : Espace bébé. Boutique. Parking payant.


Visites

Visite libre
Pour les visites libres un document d'aide à la visite est disponible en 14 langues à l'accueil du château.

Visite audioguidée théâtralisée
Tarif : 4 € (en supplément du billet d’entrée).
Durée : 1h. A partir de 7 ans. Audioguide disponible en 8 langues.
Quelques personnages qui ont habité ces lieux sont vos guides : chevalier, architecte, maître de cérémonie ou simple valet, ils ont tous une histoire à vous raconter ou un secret à vous dévoiler…

Visite guidée en français
Tarif inclus dans le billet. Durée : 1h.

Visite insolite
Tarifs adulte : + 5 €, enfant (6-17 ans) : + 2 €. En supplément du billet d’entrée et sur réservation.
 Durée 2h. Durant ce parcours atypique, découvrez des parties habituellement fermées au public (tours, fortifications, combles et autres lieux insolites…).

Visites familiales
A partir de 6 ans. Sur réservation. Tarif inclus dans le billet d’entrée pour les enfants, pour les adultes : + 3 €.Visite en français. Durée : 1h30.
Avec guide, à travers un parcours ludique semé d’énigmes.

Pour les enfants
Livret de visite : le livret-jeu remis aux enfants leur permet de visiter le château de façon ludique grâce à des questions et des énigmes. Uniquement en Français.
Visite avec l'application gratuite "Guideez".

Animations
Tous les soirs d'avril à septembre, un spectacle son et lumière met en scène l'architecture grandiose de la cour et dévoile les évènements majeurs qui ont façonné l'Histoire de France.


Histoire

Les premières traces du château de Blois remontent au IXe siècle puis accueille les puissants comtes de Blois du Xe au XIIIe siècle. A partir de 1397 et pour un siècle, Blois est la résidence favorite des ducs d’Orléans.  L'histoire du château bascule avec Louis XII. Né à Blois en 1462, il accède au trône en 1498. Le château de Blois devient alors demeure royale. Il est le premier roi à séjourner ici avant d'être suivi par ses successeurs.

La première moitié du XVIe siècle marque l’apogée du château sous les règnes de Louis XII et de François Ier, qui reconstruisent le château dans le goût nouveau de la Renaissance. A la mort de François Ier, lui succède son fils Henri II. Après avoir été sacré à Reims en juillet 1547, Henri II fait le mois suivant son entrée solennelle à Blois.
Il décède en 1559. C'est la fin de l'apogée du château de Blois.

La fin du siècle sera marquée par les guerres de Religion et les assassinats en tous genres. Henri III, petit-fils d'Henri II, fait tuer son rival le duc de Guise. A son tour, huit mois plus tard Henri III est assassiné à Paris.

À partir du XVIIe siècle, Blois perd son statut de résidence privilégiée de la cour royale. En 1626, Louis XIII entre-temps arrivé sur le trône, donne le comté de Blois à son frère Gaston d'Orléans. C'est grâce à ce dernier qu'une nouvelle aile classique est édifiée en seulement trois ans sous la conduite de l'architecte François Mansart.

Au XVIIIe siècle le château de Blois continue de recevoir des invités comme le roi exilé de Pologne Stanislas Leszczynski et sa famille.

En 1788, Louis XVI ne souhaite plus entretenir les châteaux dans lesquels la cour ne séjourne plus et décide de les vendre, le château de Blois fait partie de la liste. Faute d'acquéreur, le château de Blois devient alors une caserne militaire. Il le restera jusqu'en 1867, avant que le château ne redevienne propriété de la ville de Blois. Même si la présence militaire pendant près d'un siècle a endommagé le bâtiment, elle lui a permis d'éviter la destruction. Le château est classé grâce à Prosper Mérimée (inspecteur des Monuments historiques) en 1840 et protégé dans la foulée. Les restaurations peuvent alors commencer. C’est Félix Duban qui en a la charge. Elles commencent par l’aile François 1er en 1845 et sont encore en cours aujourd’hui !


Visite du château

La Salle des Etats Généraux

Cette superbe salle du XIIIe siècle est l'un des derniers vestiges, avec la tour dite « du Foix », du château des comtes de Blois. Elle doit son nom aux États Généraux qui s'y réunirent par deux fois en 1576 et 1588, en présence du roi Henri III, pour tenter de mettre un terme aux guerres de Religion qui ravagent le pays.

L’aile Louis XII

Lorsque Louis XII monte sur le trône de France en 1498, il décide d'importants travaux de restauration et d'aménagement du château et des jardins. Le style architectural de cette aile est caractéristique de la Renaissance française : décors des fenêtres, construction en alternance de brique et de pierre,… Dans la cour, la chapelle Saint Calais date de la même époque.

L’aile François Ier

Son successeur, François Ier, lance quatre campagnes de travaux dans l’aile qui porte son nom. Le style architectural retenu par François Ier est clairement influencé par l'architecture Renaissance Italienne. C'est notamment le cas des loggias qui ornent la façade côté ville, inspirées de celles du Vatican.

L’aile Gaston d’Orléans

À partir de 1635, Gaston d'Orléans entame d'ambitieux travaux de reconstruction du château. Mais si ses projets fastueux n’iront pas à leur terme, il nous laisse l'aile éponyme, réalisée dans un style classique, courant architectural et artistique qui vient d'émerger. La grande coupole au-dessus de l'escalier d'honneur et le fronton de la façade en sont l'expression la plus fameuse. Cette aile sera largement restaurée par Félix Duban à partir de 1843. Plus récemment, en 1992, sont recréés des jardins : le Jardin des Simples et des Fleurs Royales.

Les collections
Les collections, riches et variées, visibles dans l'aile François Ier présentent les arts décoratifs à la cour des rois de France pendant la Renaissance. Vous trouverez également  dans une salle des peintures d’époque évoquant l'assassinat du duc de Guise.
Au rez-de-chaussée sont présentées les collections lapidaires. Ces sculptures proviennent des différentes phases de restauration du château.

La petite histoire de … l’assassinat du Duc de Guise
Le 23 décembre 1588 au matin, Henri de Lorraine, troisième duc de Guise, est convoqué par le roi Henri III dans ses appartements du château de Blois. Il s'agit en fait d'un véritable guet-apens organisé par le roi lui-même. La garde personnelle du roi lui tend une embuscade et le duc décède sous les coups de poignards de ce corps d'élite composé de Gascons appelée les "Quarante-Cinq". Ce forfait accompli, Henri III accourt et constate la mort de son rival et s’écrit selon la légende : « mon Dieu qu’il est grand, qu’il est grand ! Il paraît encore plus grand mort que vivant ». À la tête de la ligue catholique, le duc de Guise avait la faveur du peuple. Henri III se débarrasse ainsi d'un rival encombrant.

Le musée des Beaux-Arts

Le musée des Beaux-Arts, créé en 1869, prend place au 1er étage de l’aile Louis XII. Ce musée présente des collections de peintures, sculptures et objets d'art qui retracent l'histoire des arts européens de la Renaissance au XIXe siècle. Quelques chefs-d'œuvre parsèment les six salles du musée.


Spectacles au château

Spectacle Son et Lumière
Billet simple : Tarif plein/ réduit : 8,50 €/ 7 €/ 6-17 ans : 5 €. Gratuit – 6 ans.
Billet combiné : Château + Son et lumière ou Maison de la Magie + Son et Lumière : Tarif plein/ réduit : 16 €/ 12 €/ 6-17 ans : 7 €. Gratuit – 6ans
Tous les soirs, d’avril à septembre, à 22h ou 22h30. Spectacle en 8 langues.
Le château de Blois projette un spectacle son et lumière retraçant l'histoire du château sur les façades des quatre ailes.

Spectacle Escrime et musique Renaissance
Pendant l’été, la cour du château est le théâtre de combats d’escrime ancienne, un spectacle pour toute la famille.

Visite de Blois

Maison de la Magie

1 Place du château, 41000 Blois

Site internet - Tél : 02 54 90 33 33.
Tarif plein/ réduit : 9 €/ 7 €/ 6-17ans : 5 €. Gratuit - 6 ans.
Possibilité de billets jumelés avec le château, le spectacle son et lumière…
Ouverte tous les jours :
Avril à août : 10h-12h30/ 14h-18h30.
Septembre : lundi à vendredi : 14h-18h30, week-end : 10h-12h30/ 14h-18h30.

La maison de la magie, située face au Château royal, est un musée unique en Europe qui rassemble des collections d’objets de magie et propose un spectacle vivant. Une partie des 2000 m2 d’exposition rend hommage au célèbre magicien local Robert Houdin. Une visite magique à faire en famille.


Cathédrale Saint Louis
Place Saint Louis, 41000 Blois

Si la façade date du XVIe siècle et mélange les styles gothique et classique, le reste de l’édifice fut construit ou reconstruit au siècle suivant dans un style gothique tardif. L’édifice s’appuie sur les fondations d’une église du XIIe siècle. Une partie de la crypte et les soubassements du clocher sont de cette époque. Elle devint cathédrale en 1697. Le buffet d’orgue fut offert à la cathédrale par Louis XIV en 1704. Les vitraux actuels sont contemporains et remplacent ceux soufflés au cours de la Deuxième Guerre Mondiale.


Le Jardin de l'Evêché

Le jardin de l'évêché est réalisé au XVIIe siècle autour de l'ancien palais épiscopal. Une roseraie et un jardin des sens composé de plantes médicinales furent ajoutés récemment. Belle vue sur la ville.


Eglise Saint-Nicolas
Parvis Saint-Nicolas, 41000  Blois

Des moines bénédictins fuyant les Normands trouvent refuge à Blois pour mettre à l'abri les reliques de leur fondateur Saint Laumer. Ils débutent ainsi la construction d'une église abbatiale en 1138. Communément appelée église Saint-Nicolas, les moines achèvent sa construction au début du siècle suivant. L’édifice révèle ainsi une alliance entre les styles romans et gothiques. Mais l'église est sérieusement endommagée par les guerres de Religion et sera en partie reconstruite au XVIIe et XVIIIe siècle. Les différentes étapes de construction, de reconstruction et de restauration se lisent sur les façades de l'église : les portails et les tours ont des dimensions différentes. On remarquera à l'intérieur l'élancement très vertical du chœur.


Chemin de Saint Jacques de Compostelle
A Blois, les pèlerins faisaient halte à l’ancienne abbatiale Laumer, (aujourd’hui Saint-Nicolas). Le dôme en lanterne qui éclaire la croisée du transept est la marque d’une église de pèlerinage.


Eglise Saint Saturnin
Rue Munier, 41000 Blois


L'église Saint Saturnin est l'une des plus anciennes de la ville. Bien que remaniée de nombreuses fois au cours des siècles, elle fut construite sur des bases préromanes au Xe siècle. C'est le cas du mur sud de la nef.  Pour le reste, elle fut pratiquement reconstruite au XVe siècle. : nef à voûtes d'ogives et choeur. Le clocher rectangulaire fut élevé au siècle suivant dans un style gothique. La chapelle Saint-Pierre, élevée à la demande des mariniers date de la même période.


Eglise Saint-Vincent de Paul
Place Victor Hugo, 41000  Blois


L’ancienne église Saint Louis des jésuites, située sur le côté du château, date du XVIIe siècle. Grandement endommagé pendant la Révolution, elle sera restaurée au XIXe siècle.  Certains des décors intérieurs sont d’origine. C’est le cas du retable sculpté à colonnes de marbre rouge (1670). Les peintures et les fresques qui en ornent les murs furent réalisées au cours de sa restauration.


Muséum d’Histoire Naturelle
6 rue des Jacobins, 41000 Blois
Tél : 02 54 90 21 00
Tarif plein/ réduit : 4 €/ 2 €. Gratuit – 12 ans.
Ouvert le mercredi et le samedi : 10h-12h/ 14h-18h, dimanche : 14h-18h. Pendant les vacances scolaires, ouvert du mardi au dimanche.

Le Muséum d’Histoire Naturelle est une invitation à la découverte de la diversité et de la richesse du patrimoine naturel du Val de Loire.

Pour les enfants : diaporamas, manipulations, jeux et modules interactifs permettent de découvrir une nature insolite et de prendre conscience de la fragilité de notre environnement.


Se déplacer à Blois

Balades en Attelage
Place du château, 41000  Blois

Site internet - Tél : 
06 08 57 53 32.
Voilà une façon  originale de découvrir la ville, ses vieux quartiers et les bords de Loire.

A vélo

Destination vélo
Région idéale pour la pratique du vélo, les environs de Blois sont parcourus de 550 km d'itinéraires pour ceux qui souhaitent visiter les environs et les châteaux à vélo. De nombreux itinéraires « Châteaux à vélo » sont proposés par l'Office de tourisme de Blois. Vous pouvez vous y procurer la carte des châteaux à vélo. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : www.chateauxavelo.com
Une autre option s’offre à vous : faire appel à un prestataire spécialisé dans les randonnées à vélo qui vous organisera un séjour clé en main.

RandoVélo
Rue du Haut Bourg, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 78 62 52.
L’agence RandoVélo organise des circuits découverte.

Location de vélos

Vélo Châto
12 Rue Saint Lubin, 41000 Blois
Site internet – Tél : 02 54 79 36 71.

Détours de Loire
39 Avenue Docteur Jean Laigret, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 56 07 73.

Agenda

Le Carnaval de Blois (mars)

Des Lyres D'été (juillet – août)
Durant tout l'été plus de 200 manifestations en tous genre sont proposées dans le centre-ville et au port de la Creusille en bord de Loire. Concerts, théâtre de rue, contes, cinéma, initiation à la danse et aux arts plastiques, cirque, magie, escrime, astronomie, observations naturalistes…

BD Boum (novembre)
Festival de la Bande Dessinée.

Des lyres D'hiver (décembre)
Patinoire, piste de luge, marché de Noël, cinéma, magie, musique, des animations thématiques dans tous les quartiers de Blois.

Marchés
Marché Bio le vendredi de 16h à 20h - Place Tanguy.
Marché Coty le mercredi matin - rue Pierre et Marie Curie.
Marché Place Louis XII, le samedi matin.

Manger

Restauration

La sélection des restaurants proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant un bon rapport qualité/prix. Les formules correspondent à une "entrée+plat" ou "plat+dessert". Les menus sont composés d'une "entrée+plat+dessert".

La Maison d'à Côté - cuisine gastronomique
25 Rue de Chambord, 41350 Montlivault
Site internet - Tél : 02 54 20 62 30.
Formule déjeuner 42 €. Menu soir à partir de 68 €.

Assa - cuisine traditionnelle aux influences japonaises
189 Quai Ulysse Besnard, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 78 09 01.
Formule déjeuner 29 €. Menu à partir de 47 €.

Bistrot du Cuisinier - cuisine traditionnelle revisitée
20 Quai Villebois Mareuil, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 78 06 70.
Formule déjeuner  à 21,50 €. Menu à partir de 33 €.

Les Banquettes Rouges – cuisine traditionnelle revisitée
16 Rue des 3 Marchands, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 78 74 92.
Formule déjeuner à partir de 17,50 €. Menu à partir de 25 €.

Au Rendez-vous des Pêcheurs - gastronomique
27 Rue du Foix, 41000 Blois
site internet - Tél : 02 54 74 67 48.
Formule à 25 €. Menu à partir de 37 €.

L’Orangerie du Château – gastronomique et moderne
1 Avenue du Docteur Jean Laigret, 41000 Blois
Site internet - Tél : 02 54 78 05 36.
Menu à partir de 39 €.

< Accueil Val de Loire

Actualité de Blois - Chambord