De Villandry à Savigny

De Villandry à Ussé, les châteaux se succèdent, tous plus beaux les uns que les autres, tous  avec leurs spécificités, ce qui les rend incontournables sur votre circuit en Val de Loire. Des jardins extraordinaires du château de Villandry au château de la Belle au Bois Dormant, tout ici semble fait pour vous émerveiller.

Villandry

Villandry (37510)


Office de Tourisme

"Le Potager", 37510 Villandry
Site internet - Tél : 02 47 50 12 66.
Ouvert de mars à octobre :
Mars et octobre, mardi à samedi 10h-12h30/14h-17h30.
Avril à août, tous les jours :10h-12h30/ 13h30-18h30. Fermé le dimanche en avril.


Château de Villandry

3 rue Principale, 37510 Villandry

Site internet - Tél : 02 47 50 02 09.
Tarif château et jardin : plein/ réduit : 10,50 €/ 7 €.
Audioguide adulte en 4 langues : 4 €. Audioguide adapté pour les enfants (en français)
Ouverture
Jardins : novembre à février : 9h-17h. Juqu'à 17h30 en février.
Mars : 9h-18h.
Avril, mai, juin et septembre : 9h-19h.
Juillet et août : 9h-19h30.
Octobre : 9h-18h30.
Château : ouvert de février à octobre.
Février et mars : 9h-17h. Jusqu'à 17h30 en mars.
Avril, mai, juin, septembre et octobre : 9h-18h.
Juillet et août : 9h-18h30.
Visite guidée possible en français.
Pour la visite l'application "Villandry" est à télécharger gratuitement sur l'AppStore et GooglePlay.
Restauration sur place (voir « Restauration »).

Le château de Villandry est l'un des derniers châteaux de style Renaissance à avoir été construit dans le Val de Loire. C'est Jean le Breton, ministre des finances de François Ier, qui le fit ériger en 1532. Fort de son expérience sur plusieurs chantiers dont celui du château de Chambord, il fait construire sur une ancienne forteresse féodale, trois corps de bâtiment d'une élégance sobre et d'une exceptionnelle harmonie architecturale. Le château fut réaménagé et restauré au XVIIIe siècle par le marquis de Castellane. On lui doit notamment le bel escalier Louis XV et la salle à manger.

Mais ce qui fait la splendeur du château de Villandry ce sont surtout ses exceptionnels et magnifiques jardins, répartis sur quatre niveaux : le potager décoratif, le jardin d'eau, le jardin des simples, le labyrinthe de charmilles, le jardin du soleil… Cet ensemble, si divers, révèle une grande harmonie paysagère.
À l'époque de la construction du château, le jardin était magnifique et un potager décoratif existait déjà. Puis au fil des siècles et des différents propriétaires, la physionomie des jardins fut grandement changée. Lors de la restauration du château au XVIIIe siècle, le marquis de Castellane en profita pour réaménager les jardins à la française (miroir d'eau, parterre, orangerie).
La famille Carvallo, actuelle propriétaire du château depuis le début du XXe siècle, souhaite rendre aux jardins leur aspect d'origine afin de retrouver une cohérence architecturale et stylistique entre le château et son parc. Depuis 2009, les jardins de Villandry sont gérés de façon biologique, en particulier le potager.

En famille

Le parcours « Le sortilège de Jean Le Breton »
Ce parcours ludique est adapté pour les familles et enfants de 7 à 12 ans. Accompagnées par le fantôme de Jean le Breton, les familles se replongent dans le les différentes époques du château pour résoudre les énigmes.
Livret-jeu offert à l’accueil.

Le labyrinthe de charmille, ses énigmes et le jardin des enfants
Ce labyrinthe naturel est parsemé d'énigmes à résoudre. Pour toute la famille.
A proximité immédiate se trouve le jardin des enfants qui fait partie du jardin du soleil. Ce jardin, composé de huit stations d’interprétation à manipuler, permet de mieux comprendre les plantes et les jardins, mais aussi l’évolution du site au fil des siècles.


Grottes des Savonnières
61 route des Grottes Pétrifiantes, 37510 Savonnières

Site internet - Tél : 02 47 50 00 09.
Tarif plein/ réduit : 7,40 €/ 6,40 €/ 5-16 ans : 5,30 €. Gratuit – 5 ans.
Ouvertes tous les jours
Février et mars : 10h-12h/ 14h-18h.
Avril à juin et septembre : 10h-19h.
Juillet et août : 9h30-19h30.
Octobre et novembre : 10h-12h/ 14h-18h.
Visites guidées en français. Documents de visite en 5 langues. Boutique.

A 2 minutes du Château de Villandry, ces grottes furent creusées dans la roche calcaire au Moyen Âge, elle servait alors de carrière d'extraction. Puis au fil des siècles, l'eau et l'érosion formèrent de nombreuses concrétions (stalactites, stalagmites, draperies) spectaculaires.


Restauration

L’Etape Gourmande – cuisine de terroir
La Giraudière, 37510 Villandry
Site internet - Tél : 02 47 50 08 60.
Formule à partir de 20,90 €. Menu à partir de 34,40 €.

La Doulce Terrasse, restaurant du Château de Villandry
1 Rue Principale, 37510 Villandry
Site internet - Tél : 02 47 50 02 10.
Menu à partir de 17 €.

Langeais

Langeais (37130)


Office de tourisme
19 rue Thiers, 37130 Langeais
Site internet - Tél : 02 47 96 58 22.
Ouverture :
Avril à juin et septembre, lundi à vendredi : 9h30-18h30, samedi et dimanche : 9h30-13h30.
Juillet et août, lundi à samedi : 9h-19h, dimanche : 9h-14h.
Octobre à mars, mardi à samedi : 9h30-13h.
Labélisé Tourisme et Handicap. Itinéraires de randonnées pédestres proposées par l’office de tourisme.
Marché le dimanche matin, place de l’Europe.



Château de Langeais
Place Pierre de Brosse, 37130 Langeais
Site internet - Tél : 02 47 96 72 60.
Tarif plein/ réduit : 9 €/ 7,50 €/ 10-17 ans : 5 €. Gratuit – 10 ans.
Ouvert tous les jours :
Novembre à janvier : 10h-17h.
Février et mars : 9h30-17h30.
Avril à juin : 9h30-18h30.
Juillet et août : 9h-19h.
Septembre et octobre : 9h30-18h30
Visite guidée possible en français. Animations thématiques. Atelier pour enfants. Expositions temporaires.

Histoire

La façade sobre, voire austère, du château de Langeais contraste avec le raffinement des appartements intérieurs. À la fin du Xe siècle un premier château est construit par Foulques Nerra. De ce premier édifice il ne reste que les vestiges du donjon. Au cours des siècles suivants le château change de mains à plusieurs reprises et sera rattaché au domaine royal français en 1206. Au XVe siècle, Louis XI fait construire un nouveau château mais en 1468 les travaux sont arrêtés, en raison du conflit entre Louis XI et le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Le château de Langeais accueille en 1491 le mariage entre Charles VIII et Anne de Bretagne.

À partir du siècle suivant le château est peu entretenu. Ce n'est que dans la seconde partie du XIXe siècle que  des travaux de restauration sont entrepris. Du mobilier est également acquis pour le remeubler et restituer ainsi le cadre de vie de la noblesse du XVe siècle. Depuis le début du XXe siècle le château est la propriété de l'Institut de France.

Visite

La visite du château vous fera découvrir des pièces plus somptueusement décorées les unes que les autres (meubles, tapisseries, objets d'art…), dans l'esprit du XVe siècle. Ambiance feutrée des chambres, splendeur des grandes salles de réception. Les visiteurs découvrent ainsi au fil des 15 salles ouvertes au public la vie quotidienne au Moyen Âge mais également une page de l'histoire de France avec le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne. Cet évènement historique est reconstitué avec des personnages en cire saisissants de réalisme.
À la fin de votre visite ne manquez pas la visite du parc (pour toute la famille). Un circuit fléché avec support de visite vous guidera de cabanes en aires de jeux, de la reconstitution du chantier du plus vieux donjon du pays au belvédère dominant la Loire d'où l'on jouit d'un magnifique panorama.

Pour les enfants
Visite avec Anne de Bretagne (7/12 ans)
Anne de Bretagne, épouse du roi Charles VII, vous révèlera son quotidien et les usages de sa cour.
Livret-jeu « Un mariage se prépare au château » (7/12 ans). Gratuit.
Parc ludique et récréatif avec aires de jeux et cabane dans les arbres.


Dans les environs

La pile gallo-romaine
 de Cinq mars la Pile
Cette tour de 30 m de haut date du IIe siècle de notre ère. Curieuse construction en brique, il s’agissait probablement d’un monument funéraire.


Balade sur la Loire
Endremage
Pont de Langeais, 37190 Langeais
Site internet - Tél : 06 78 39 93 02.
Embarquez avec un guide à bord d’un bateau traditionnel de Loire (La Ritournelle ou l'Ammocète) pour une balade commentée (1h ou 2h).


Location des vélos
Loire Vélo Nature
7 rue des déportés, 37130 Brehemont
Site internet - Tél : 06 03 89 23 14.
On peut aussi y louer des canoës, des ânes …


Les points de vue

Le point du vue du paradis à Langeais

Vue panoramique sur la ville de Langeais, son église du Xe siècle, son château et son donjon de l’an Mil.

Le Belvédère de Saint Michel Sur Loire

Le Belvédère situé près de l’église de Saint-Michel-sur-Loire offre un splendide point de vue sur le Val de Loire. Table d’interprétation.


Restauration

Restaurant Au Coin des Halles – cuisine créative
9 Rue Gambetta, 37130 Langeais
Site internet - Tél : 02 47 96 37 25
Formule déjeuner à partir de 17 €. Menu à partir de 32 €.

Azay le Rideau

Azay le Rideau (37190)


Office de Tourisme
4 rue du Château, 37190 Azay-le-Rideau

Site internet - Tél : 02 47 45 44 40.
Ouverture :
Juillet et août, lundi à samedi : 9h30-13h/ 14h-19h, dimanches et jours fériés : 10h-13h/14h-18h.
Avril, mai, juin et septembre, lundi à samedi : 9h30-13h/ 14h-18h, dimanches et jours fériés : 10h-13h/ 14h-17h.
Octobre à mars, lundi à samedi : 10h-12h30/ 14h30-18h. Fermé les dimanches et jours fériés.
L’office de tourisme  propose à l’achat un livret de 19 randonnées pédestres pour tous les niveaux, ainsi que 6 circuits à faire à vélo.
Marchés :
Mercredi et samedi matin : Place de la République


Château d’Azay le Rideau
37190 Azay-le-Rideau
- Tél : 02 47 45 42 04.
Tarif plein/ réduit : 6,50 €/ 5,50 €. Gratuit – 26 ans (pour les ressortissants de l’UE) ou – 18 ans (ressortissants hors UE).
Ouvert tous les jours :
Octobre à mars : 10h-17h15. Avril, mai, juin et septembre : 9h30-18h. Juillet et août : 9h30-19h 


Les visites
Visite libre avec document de visite en 12 langues.
Visite commentée en français (1h) toute l'année et en anglais en été.
Visite audioguidée en supplément disponible en 5 langues (1h30).
Visite en famille et livret-jeu pour les 7-12 ans.

Histoire

En 1510, Gilles Berthelot se porte acquéreur de la seigneurie et du château fort d'Azay. Il entreprend alors la reconstruction d'un château dans un style architectural fortement influencé par la Renaissance italienne. Suite à un conflit avec François Ier, le château est saisi par le roi et change dès lors plusieurs fois de propriétaires jusqu'à son rachat par l'Etat en 1905.

Visite du château

Les façades qui donnent sur la cour sont représentatives du style architectural de la première Renaissance. Cette recherche de verticalité qui s'exprime dans les façades se retrouve aussi dans le grand escalier de l'entrée d'honneur du château. Composé de trois étages et de loggias, il présente une riche ornementation gothique et Renaissance.

La visite débute au 2e étage par le grand comble et sa magnifique charpente en chêne de 1522.

Au 1er étage, la chambre Renaissance possède encore une cheminée d'origine. Aux murs, le tableau représentant Andromaque est une reproduction de celui peint par le Primatice pour François Ier. On remarquera aussi la chambre du maître de maison, la grande salle qui accueillait bals et festins, l'immense antichambre,  ainsi que la chambre du roi où séjourna Louis XIII.

Le rez-de-chaussée est aménagé en plusieurs espaces de réception. Le salon Biencourt présente une magnifique collection de peintures, de portraits et de photographies historiques. La salle de billard est ornée de tapisseries du XVIIIe siècle autour du thème de la chasse. La cuisine a conservé l’évier et la cheminée de l'époque Renaissance. On devine encore au-dessus de celle-ci les blasons de Gilles Berthelot. Dans la petite salle à manger, on prendrait presque place à table avec le marquis. La visite se termine par la bibliothèque.

Le parc « à l'anglaise » est créé en 1810. Il est planté d’arbres rares provenant de pays lointains.


Musée Maurice Dufresne
17 route de Marnay, 37190 Azay-le-Rideau
Site internet - Tél : 02 47 45 36 18.
Tarif plein/ réduit : 11 €/ 8,50 €/ 10 - 17 ans : 5 €. Gratuit – 10 ans.
Ouvert tous les jours d'avril à octobre :
Avril à août : 9h30-19h.
Septembre et octobre : 10h-18h.
Audioguide (en supplément). Labélisé Tourisme et Handicap.

Ce musée, composé de quelque 3000 pièces de collection, rend hommage au patrimoine mécanique de 1850 à 1950. Véhicules et machines d'époque ont été patiemment conservés et restaurés par ce passionné qu’était Maurice Dufresne.


La Vallée Troglodytique des Goupillières
« Les Goupillières », 37190 Azay-le-Rideau

Site internet - Tél : 02 47 96 60 84
.
Tarif plein/ réduit : 6,50 €/ 5 €. Gratuit – 5 ans.

Ouvert tous les jours d'avril à octobre :
Avril à juin, septembre et octobre : 10h à 18h.
Juilet et août : 10h-19h.
Visite guidée en français sans supplément. Guides de visite en 7 langues. Restauration sur place.

Comme dans bien d'autres endroits sur les berges de la Loire, les sites troglodytiques doivent leur existence aux carrières d'extraction de la pierre de tuffeau qui servait dans la construction des maisons, églises et châteaux. Certaines de ces carrières furent transformées en habitations, en caves à vin ou encore en greniers. La vallée troglodytique des Goupillières présente la reconstitution de 3 fermes et la vie paysanne au Moyen Âge.

Pour les enfants
Le site est idéal pour une visite en famille. Les enfants s'amuseront avec les animaux de la ferme et joueront dans la cabane, au château fort ou dans la maison de la sorcière. Un livret-découverte les replongera dans l'univers paysan du XIXe siècle. Livret gratuit pour les 7 – 12 ans.


Location de vélos
Azay le Rideau Cycles
13 rue Carnot, 37190 Azay-le-Rideau
Tél : 02 47 45 40 94.

Location de canoë
Maison des jeunes Club de Loisirs Parc du Sabot
37190 Azay-le-Rideau.
Site internet - Tél : 06 50 26 90 26.
Près du château d'Azay-le-Rideau.


Restauration

Restaurant l’Aigle d’Or
10 Avenue Adélaïde Riche, 37190 Azay-le-Rideau
Site internet - Tél : 02 47 45 24 58.
Formule déjeuner (en semaine) à 22 €. Menu à partir de 31 €.

Dans les environs

Auberge du XIIe Siècle
1 Rue du Château, 37190 Saché
Tél : 02 47 26 88 77.
Menu à partir de 28 €.


Château d'Ussé

Château d'Ussé
37420 Rigny-Ussé
Site internet - Tél : 02 47 95 54 05.
Tarif plein/ réduit : 14 €/ 4 €/ gratuit – 8 ans.
Ouvert tous les jours de février à octobre :
Mi-février, mars et octobre : 10h-18h.
Avril à septembre : 10h-19h.
Document de visite en 9 langues. Circuit pour les enfants, jeux de piste "Entre comptes et conte de fées".


Histoire

Construit à la lisière de la forêt de Chinon, dominant la vallée de l'Indre de son positionnement stratégique, voici l'un des châteaux incontournable d'une visite dans le Val de Loire. Bâti au XVe et XVIe siècle par Jean V de Bueil sur les fondations d'une forteresse du XIe siècle, on sait aujourd'hui que le site était déjà occupé dès le VIe siècle.

Chacun des propriétaires y a laissé une trace, qu'il s'agisse de restauration, d'ameublement, de décoration... De nombreuses personnalités séjournèrent au château : Chateaubriand, Perrault, Vauban… On doit d'ailleurs à ce dernier quelques réalisations comme les terrasses du château, le bastion de Vauban ou l'allée des chevaliers.

Dessinés par Le Nôtre, paysagiste du roi, les jardins en terrasses du château ne sont pas en reste. Tout comme au château de Versailles, Le Nôtre crée une orangerie en 1664.
Aujourd'hui le château appartient au duc de Blacas.


Visite

Le donjon est le seul vestige du château du XIe siècle qui fut conservé par Jean V de Bueil. Il permettait de surveiller les environs. La légende dit que c'est dans ce donjon qu'eut lieu l'histoire de « la Belle au bois dormant » (voir par ailleurs).

Le hall d'entrée est meublé de belles commodes de la Renaissance italienne et d'une sculpture sur bois représentant l'ange Saint-Michel. La pièce suivante, la salle des gardes, était autrefois l'entrée du château. Cette pièce abrite une belle collection d'armes et d'objets orientaux ainsi que des miniatures peintes sur ivoire.

Ensuite, l'ancienne chapelle ou salon Vauban, se caractérise par un mélange des styles qu'il s'agisse du mobilier ou de sa conception. Les superbes tapisseries de Bruxelles représentant David et Goliath datent du XVIe siècle. On trouve également dans cette pièce un magnifique cabinet italien richement orné du XVIIe siècle.

Puis l'ancienne cuisine, inchangée depuis le XVe siècle, abrite de magnifiques tapisseries flamandes du XVIIe siècle et un coffre gothique du XVe siècle, meuble le plus ancien du château.

La galerie centrale est ornée d’une très belle collection de tapisseries flamandes du XVIIIe siècle, elles relatent "la vie populaire" en Flandres à cette époque.

Le grand escalier est l'œuvre de François Mansart. Réalisé au début du XVIIe siècle, l'architecte s'est inspiré des réalisations italiennes de cette époque (escalier droit, rampe en fer forgé).

La visite se poursuit par l'antichambre ouvrant sur la chambre du roi. Elle fut aménagée au XVIIe siècle. Au mur, le tableau est une copie des "Noces de Cana" de Véronèse dans l'original se trouve au Louvre. On y trouve également un beau bureau "Boulle" ainsi que des laques de Chine du XVIe siècle.

Enfin la visite du château se termine par la chambre du roi. Comme dans la majorité des châteaux de la Loire, une chambre était toujours à disposition d'une éventuelle visite du roi. Celle-ci est magnifiquement ornée. On remarquera en particulier les soieries aux motifs d'inspiration chinoise provenant des manufactures de Tours (XVIIIe siècle).


Les jardins et les annexes

Les jardins d'Ussé sont à la hauteur du château. Dessinés par Le Nôtre, ils sont aménagés par les familles de Valentinay à la fin du XVIIe siècle.

Le château possède également des caves du XVe siècle creusées dans le tuffeau. Elles mettent aujourd'hui en scène des reconstitutions de vendanges et de la vinification de cette époque.

Les écuries accueillent une collection de véhicules hippomobiles.

La chapelle du château date de 1520. Connue localement sous le nom de Notre-Dame d'Ussé, elle présente un spectaculaire portail richement orné. On peut distinguer sur les médaillons  le buste des 12 apôtres entourant le Christ. Elle n'a jamais été restauré et présente un mobilier de cette époque : stalles et une Vierge en faïence.

La petite histoire de…. la belle au  bois dormant
Lors de la naissance de leur petite fille Aurore, le Roi et la Reine invitèrent à un grand banquet les douze fées qui fréquentaient la forêt voisine. Au dessert, les fées offrirent un don à la petite Aurore : beauté, intelligence, fortune, gentillesse...
Hélas, Carabosse, une méchante fée, apparut furieuse car elle n'avait pas été invitée. En ricanant, elle murmura, "moi aussi, je veux faire un don à Aurore !!! A quinze ans la princesse se piquera avec un fuseau et mourra..."

Une des bonnes fées présentes, s'avança et dit : "je ne peux pas annuler la malédiction de la méchante fée, mais je peux l'atténuer.
 Aurore se piquera avec le fuseau mais elle ne mourra pas. Elle dormira d'un profond sommeil qui durera cent ans. Alors elle sera réveillée par un Prince".
La petite Aurore devint une jeune fille de plus en plus belle. Le jour de ses quinze ans, elle se promena dans le château et en haut de la grande tour, elle rencontra une vieille femme qui filait la laine avec un fuseau. Aurore voulut essayer de le faire tourner... Hélas elle se piqua le doigt et tomba à terre évanouie. La vieille disparut aussitôt par la cheminée.
Après avoir tenté de ranimer leur fille, le Roi et la Reine en pleurs, la firent transporter sur un grand lit. A cet instant, tout le château fut plongé dans un profond sommeil. Le Roi, la Reine, les gardes, les servantes, même les chiens et les oiseaux sombrèrent...! Autour du palais poussa une épaisse forêt de ronces et de buissons.
100 ans passèrent...
Un jour, alors qu'un siècle s'était écoulé, un jeune prince qui venait chasser fut intrigué par les tours qui dépassaient de la forêt. Un vieux paysan qui passait par là, expliqua qu'il s'agissait d'un château enchanté où dormait depuis fort longtemps une belle jeune fille. Le jeune Prince monta courageusement sur son cheval et se dirigea vers la forteresse. Miracle ! Les buissons et les ronces s'écartaient sur son passage...
Arrivé au château, le jeune prince trouva tous les habitants endormis, il aentra tout tremblant d'émotion dans la chambre de la jeune princesse. Ebloui par la beauté de la belle jeune fille, il s'agenouilla à côté d'elle et lui donna un doux baiser.

Comme par Enchantement...
La princesse ouvrit les yeux et tout le château s'éveilla comme s'il ne s'était rien passé ! La princesse Aurore toute heureuse conduisit le jeune homme voir ses parents. Le Roi et la Reine comblés de bonheur embrassèrent leur fille en remerciant  le jeune sauveur, auquel ils accordèrent la main d'Aurore. Les noces furent célébrées aussitôt en la présence des douze bonnes fées.

Le Prince et Aurore vécurent heureux très longtemps dans le beau Château d'Ussé, que l'on appelle maintenant le Château de la Belle au Bois Dormant.
Source : Château d’Ussé

< Accueil Val de Loire