Grande Saline de Salins les Bains

La Grande Saline de Salins les Bains est demeurée en fonctionnement pendant 1200 ans, jusqu'en 1962. Les galeries souterraines et le système de pompage hydraulique sont les derniers témoins du captage et du puisage de la saumure. À la surface, le bâtiment des poêles révèle au visiteur la dureté du travail des sauniers de l'époque. La visite de la saline permet de comprendre l'histoire du sel, ses techniques d'exploitation et de fabrication obtenue par évaporation artificielle, contrairement aux marais salants. La combustion était réalisée grâce au bois avant que celui-ci ne soit remplacé par le charbon au XIXe siècle pour des raisons économiques. Ainsi le sel produit par ce processus est appelé sel ignigène (évaporation de la saumure par le feu).

La Grande saline extrait ses dernières tonnes de sel en 1962 avant sa fermeture. La visite de la Grande saline est complétée par le musée du sel qui retrace l'histoire du site et de l'exploitation du sel, du néolithique à nos jours.

Infos pratiques

La Grande Saline de Salins-les-Bains
Place des Salines, 
39110 Salins-les-Bains
Site internet - Tél : 03 84 73 10 92
Tarif visite guidée plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €/ 13 à 18 ans : 4 €/ 7 à 12 ans : 3,50 €. Gratuit – 7 ans.
Ouverte tous les jours. De nombreux départs de visites guidées commentées entre 10h et 17h.
Audioguide en 9 langues.
En juillet et août, visites en Anglais et Allemand. 
Visites guidées et commentées d’1h suivies d'un accès libre au Musée du Sel.


Visite
Au cours de la visite de la saline, vous découvrirez les derniers témoins de cette épopée millénaire :
Les galeries souterraines, qui datent pour les plus anciennes du XIIIe siècle, relient deux puits. L’un d’eux, le puits 'Amont est encore équipé d'une pompe hydraulique du XIXe siècle qui fonctionne toujours. Le sol sur lequel on marche aujourd'hui est le résultat de l'accumulation des cendres de charbon utilisées pour la chauffe.
Enfin la salle des poêles, dernière étape du processus d'extraction du sel, permet de s'imaginer la dureté du travail des sauniers de l'époque.
À la fin de la visite, le musée du sel vous permettra de parfaire votre connaissance sur ce condiment précieux.


Pour les enfants

L’espace jeune public présente le sel sous toutes ses formes et tous ses usages à l’aide des deux personnages Pierre de Sel et Fleur de Sel.
Une maquette permet aux enfants d’appréhender le fonctionnement de la saline avec les différents bâtiments, la pompe hydraulique et les différents circuits d’eau douce ou d’eau salée.
Ateliers pédagogiques (évaporation de saumure, usages du sel …).
Durant les vacances scolaires, les visites « la Ruée vers l’Or Blanc » sont adaptées pour enfants de 6 à 12 ans avec expérience de cristallisation du sel par évaporation.
Le livret « le Maître des Secrets » est un jeu de piste dans le village pour les 7-12 ans. Il est disponible à l’Office de tourisme de Salins-les-Bains.


Musée du Sel

Le Musée du Sel se découvre librement après la visite guidée des galeries et de la salle des poêles.
Projection de films, collection d'objets techniques, témoignages et espace jeune public.

 

Histoire

On trouve du sel sous terre car les gisements déposés il y a 200 millions d'années par la présence de la mer ont été recouverts par les sédiments perméables. Ce dépôt fossile charge l'eau de sel qui s'y infiltre et qui ruissèle jusqu’à la nappe phréatique à 240 m sous le sol.

C’est entre le Ve et IVe millénaire avant J.-C. que l’on estime la première exploitation des sources d’eau salée. Mais les salines à proprement parler sont exploitées pendant 1200 ans, du IXe au XXe siècle, période pendant laquelle elles ont assuré la prospérité de Salins les Bains. A cette époque le sel est si précieux qu'elles sont protégées par des remparts surmontés de tours (il n'en reste aucune trace). Salins est alors surnommée la "Cité de l'Or Blanc".

Au XVIIIe siècle le combustible vient à manquer et les ouvriers sont obligés d'aller chercher toujours plus loin cette ressource indispensable. Pour faire face à cette situation, le roi Louis XV décide la construction d’un autre site d'exploitation, en bordure de forêt. Il s'agit du site identifié par  Claude Nicolas Ledoux situé entre les villages d'Arc et Senans, en bordure de la forêt de Chaux. Dès que la Saline Royale d'Arc et Senans fut opérationnelle, à partir de 1779 et pendant plus d'un siècle, le site produisit du sel à partir des eaux salées pompée à la saline de Salins les Bains. Après le pompage de la saumure (eau salée) souterraine à Salins les Bains, elle était acheminée par saumoduc (canal construit pour le transport de la saumure) sur les 21 km qui séparent le lieu d'extraction du sel et son lieu de production. Elle était ensuite chauffée afin d'obtenir la cristallisation du sel et l'évaporation de l'eau. La saline d'Arc-et-Senans arrête sa production 1895, soit pratiquement un siècle avant la fin de celle de Salins les Bains.


L’extraction et la fabrication

Plusieurs techniques se sont succédées au fil des siècles pour faire remonter à la surface la saumure. Au Moyen Âge et jusqu'en 1750, l'eau était puisée au moyen d'une roue à godets propulsée grâce à la force hydraulique (on l’appelle une noria). Par la suite des pompes hydrauliques activées par la force du courant de la rivière la Furieuse prirent le relais. Arrivée à la surface, l'eau salée était stockée dans des bassins d'approvisionnement situés à côté des bâtiments contenant les chaudières (ou poêles). Ces bâtiments portent le nom de berne. Le processus d'extraction des pains de sel se terminait par la cuite, qui consistait à chauffer la poêle pendant 17 à 18 heures avant de laisser le sel sécher quelques heures. Plusieurs qualités de sels étaient ainsi produites.

Le village (non classé)

Salins les Bains

Le village de Salins s’étend le long de la Furieuse, rivière qui le traverse. Il est dominé par le fort Saint André, construit par Vauban et le fort Belin. Le village n'est que la partie visible de ce qui fit la richesse de la commune au cours des siècles : son sel. Car sous terre, le sel est présent en abondance. La ville doit sa renommée au sel qu'elle exploita du Moyen Âge à 1962. En 1854 le premier établissement thermal est créé et alimenté par le captage de sources d'eau salée. Aujourd'hui le patrimoine est essentiellement composé de ses salines mais également d'un patrimoine public et religieux qui témoigne de ce passé glorieux, même si l’incendie de 1825 détruisit 300 maisons.


Chapelle Notre Dame Libératrice (1639)

Originale construction ovale, elle est surmontée d’un dôme et dotée d’une tour lanterne.
A l’intérieur, on remarquera la statue en plomb de Notre Dame Libératrice et surtout deux statues de la Vierge et de Saint Jean en bois polychrome du XVe siècle.


Eglise Saint Anatoile

Eglise du XIIIe siècle, de style gothique bourguignon. Belle façade et portail en chêne sculpté du XVIe siècle. La tour clocher était intégrée à la première enceinte fortifiée de la ville (XIe siècle). Orgue du XVIIIe siècle.


Les hôtels particuliers

La rue de la République, ancienne grande Rue du Bourg Dessus a été complètement détruite dans l’incendie de 1825. Les propriétaires reconstruisirent leurs habitations dans un style néoclassique uniforme avec la même pierre grise, donnant une unité à cette nouvelle rue. Ces hôtels particuliers témoignent de la fortune de la noblesse locale (vignes, salines…).

Activités

Centre Thermal et de Remise en Forme

Place des Alliés, 39110 Salins les Bains
Site internet - Tél : 03 84 73 04 63.
Soins de remise en forme, Espace relaxation, Cures médicales de Salins-les-Bains

Depuis le milieu des années 1850, un établissement thermal utilise les eaux salées riches en oligo-éléments de Salins pour le traitement des rhumatismes dans le cadre de cures thermales, mais également pour la détente et le bien-être.

Espace Relaxation
Ouvert de lundi à samedi : 14h-18h30, dimanche 10h-11h45/ 14h-17h30.
Piscine ludique, sauna, hammam et jacuzzi

Remise en forme et esthétique

Ouvert de lundi à samedi : 14h-18h30.
Nombreux soins (bains, douche au jet, application de boue, massages, soins du visage et des mains, gommage aux sels...).



Loisirs nature

Randonnées VTT
150 km de circuits balisés autour du village. Carte de randonnées VTT disponible gratuitement à l'Office de Tourisme.


Randonnées pédestres
Plus de 200 km de sentiers de randonnées pédestres aux environs du village. Le carto-guide est en vente à l'office de tourisme (5€).


Sentier des Gabelous
Site internet
Le sentier des gabelous, du nom des gardes chargés de surveiller le saumoduc, relie les villages de Salins les Bains et d'Arc et Senans. Long de 29 km, il longe le tracé historique de la canalisation. Documentation disponible à l'Office de Tourisme. A faire à pied ou en VTT. 15 panneaux explicatifs ponctuent le sentier.


Parapente
Le Poupet Vol Libre
Site internet - Tél : 03 84 73 04 56.
Bâptème, stage d'initiation et de perfectionnement.


Accrobranche
Wako
Au fort Saint André
Site internet - Tél : 09 73 12 26 18.
Un lieu de détente pour toute la famille. 5 parcours adultes de niveaux différents et un parcours enfant.

< Accueil Les Salines

Actualité de Salins