La cité médiévale de Bourges

Les alentours de la cathédrale ainsi que le centre historique de la ville conservent de nombreux édifices médiévaux. Parmi ceux-ci, les plus remarquables sont : la grange aux dîmes du XIIIe siècle et le palais Jacques Coeur. Les jardins de l’archevêché ainsi que les remparts gallo-romains méritent également une visite.

Autour de la cathédrale

Jardins de l’Archevêché
Place de la cathédrale, 18000 Bourges
Entrée libre.

Les jardins à la française de l'archevêché ont été réalisés au XVIIe siècle pour orner les environs du palais des archevêques (aujourd’hui Hôtel de Ville). Jardin très agréable et ombragé, il est doté d'un kiosque à musique centenaire et d'une aire de jeux pour les enfants. C'est un lieu de promenade ou de repos très apprécié après la visite de la cathédrale.


La Grange des Dîmes
Place de la cathédrale, 18000 Bourges
Côté nord de la cathédrale, à côté du chemin des remparts.
Ne se visite pas.

Cette grange aux Dîmes ou grange des Dîmes est une magnifique réalisation du XIIIe siècle. Comme son nom l’indique, elle servait à recevoir les redevances perçues par les religieux. Sa fonction perdura jusqu'à la Révolution. Bâtiment de deux niveaux, le rez-de-chaussée était utilisé comme cellier. On y stockait le vin tandis que l'étage servait d'entrepôt à céréales. Au XIXe siècle le bâtiment fut transformé en caserne avant d'être à nouveau rattaché à la cathédrale en 1867.


La promenade des remparts
Accès côté nord de la cathédrale, à côté de la grange aux Dîmes.

Il permet de faire un bond de près de 2000 ans en arrière. Au fil de ce chemin de quelques centaines de mètres, parsemé de tours et courtines, vous découvrez les fondations des murs gallo-romains et le mur d'enceinte de la ville édifiés au milieu du IVe siècle. À partir du XIIe siècle un nouveau système de défense voit le jour. Les fondations de l'enceinte gallo-romaine vont être utilisées pour ériger les édifices majeurs que l'on connaît aujourd'hui : la cathédrale, le palais Jacques Coeur, le palais des archevêques ainsi que des habitations médiévales.


La ville médiévale

Palais Jacques Cœur
10 bis Rue Jacques Cœur, 18000 Bourges
Site internet - Tél : 02 48 24 79 42
Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6 €. Gratuit pour les – 26 ans ressortissants de l’UE ou – 18 ans (hors UE)
Billet jumelé palais Jacques Coeur + tour et crypte de la cathédrale de Bourges
Tarif plein/ réduit : 11 €/ 8 €. Gratuit pour les – 26 ans ressortissants de l’UE ou – 18 ans (hors UE)
Ouvert tous les jours
Octobre à mars : 9h30-12h15/ 14h-17h15.
Avril et septembre : 10h-12h15/ 14h-18h.
Mai et juin : 9h30-12h15/ 14h-18h.
Juillet et août : 10h-12h45/ 14h-18h15.
Visite guidée en plusieurs langues possible. Renseignements auprès de l’office de tourisme.

Ce somptueux palais fut édifié de 1443 à 1451 sur les fondations de l'enceinte gallo-romaine. Il s'agit sans aucun doute de l'un des plus beaux joyaux de l'architecture civile de style gothique flamboyant du XVe siècle. L’édifice s’inspire de l’architecture aristocratique des demeures du duc Jean de Berry. Son organisation architecturale en fait un édifice de transition entre le château féodal et l’hôtel particulier de la Renaissance. En construisant ce palais, Jacques Coeur (voir par ailleurs), exprime sont (haut) rang social de façon ostentatoire. La façade donnant sur la rue et la façade du logis principal sont richement ornées et l'intérieur reflète la puissance et la richesse de son propriétaire qui, pourtant, ne l'habitat jamais. Au cours des siècles suivants, les bâtiments servirent successivement d'hôtel de ville, de tribunal puis de palais de justice au XIXe siècle. La demeure est rachetée par l'État en 1923, qui la restaure.

La visite du palais vous fera découvrir une architecture d'une rare élégance et des décors sculptés aussi abondants que raffinés. La façade du pavillon d’entrée arbore les armes de Jacques Cœur, ainsi que sa célèbre devise : "À Vaillant Cœur, rien d'impossible !". Cette devise est reprise dans plusieurs endroits du palais.


Jacques Cœur : marchand, aventurier et grand argentier du roi
Jacques Coeur né à Bourges vers 1400. Issu d'une famille de commerçants aisés qui travaillaient pour le duc de Berry, il devient rapidement un entrepreneur hors pair. Dans les années 1430, il développe une flotte de commerce entre la France et l'Orient pour le compte du roi Charles VII. Il devient son argentier en  1438. En 1441, il est anobli. Son ascension sociale fut fulgurante, il dirige l'hôtel des monnaies de Paris, prestigieux établissement qui lui attribue des pouvoirs considérables. En 1451, sa demeure à peine terminée, il fait face à des problèmes financiers importants. Arrêté et jugé, il échappe de peu à la condamnation à mort grâce à ses relations et notamment son amitié avec le pape Nicolas V. Il se réfugie à Rome en 1454 et meurt de maladie deux ans plus tard au cours d'une croisade contre les Turcs.


Les maisons à pans de bois
Le centre historique de Bourges est parsemé de plus de 400 maisons réalisées à pan de bois. Si l'habitat des personnes les plus riches était réalisé en pierre, ce n'est pas le cas de la plupart de la population. La majorité de ces maisons a été construite après l'incendie de 1487 qui dévasta un tiers de la ville. Ces maisons relativement étroites mais hautes et profondes, sont généralement dotées de deux niveaux, au rez-de-chaussée se tenaient les boutiques et au premier étage les logements. Vous remarquerez les murs pare-feu qui séparent parfois les maisons. Cette mesure fut prise suite à l'incendie de 1487. Les façades sont ornées de sculptures gothiques. Les colombages sont en losanges ou en croix de Saint-André.


La rue Bourbonnoux est urbanisée au XIIe siècle, artère importante de la ville elle accueille au cours des siècles de nombreux commerçants et artisans. Elle témoigne de son passé grâce aux nombreuses maisons à pans de bois qui la bordent et qui lui confèrent un charme indéniable.


La Place Gordaine, place de marché dès l'époque médiévale, accueillait les changeurs, bouchers et poissonniers. Bordée par les maisons de ces commerçants, on peut encore aujourd’hui admirer les décorations gothiques des façades.


Le marais
18000 Bourges
Accès par le chemin des Prébendes, derrière la cathédrale.

Véritable poumon vert de la ville, situé à 5 minutes à pied de la cathédrale, partez à la découverte des 135 hectares de jardins entourés de rivières et canaux.  Possibilité de visites guidées à pied et promenades en barques organisées par l'Office de Tourisme de Bourges en été.

< Accueil Bourges

Actualité de Bourges