La Ville Haute

La ville haute est caractérisée par ses petites maisons construites en pierre et colombages, et par ses espaces verts et ses jardins. Il fait bon flâner dans ces rues pittoresques où l’on se croirait retourné 800 ans en arrière. C’est en marchant au hasard des rues que Provins se révèle le mieux au visiteur. Par ailleurs,  des panneaux descriptifs présentent les principaux monuments.


Les remparts

La ville haute fut fortifiée à partir du XIe siècle. Puis, au fil de l'expansion de la ville, les enceintes fortifiées furent repoussées, étendant ainsi leur périmètre au XIIIe siècle sur 5 km. Hauts de 25 m, les remparts composaient  l'une des enceintes fortifiées les plus imposantes de France. Les 22 tours qui les jonchent sont de toute forme : rondes, rectangulaire, hexagonales, octogonales, carrées, en éperons.... Aujourd'hui on peut encore admirer sur 1200 m cet ensemble remarquable d’architecture militaire médiévale. Les parties manquantes, ayant par la suite servies à la construction d'habitations, prenaient place sur un tracé le long de l'actuelle allée d'Aligre.


La Porte Saint-Jean et la Porte de Jouy

Les deux portes réalisées sous Philippe le Bel, la Porte de Jouy et la Porte Saint-Jean, permettaient l’accès à la ville haute. Elles disposaient d’un système de protection en sas. Elles sont un témoignage remarquable des portes royales du XIVe siècle. La porte Saint-Jean, avec ses deux tours en amande, assurait la défense de l'ancienne Route de Paris. Les courtines et les tours sont renforcées par un puissant glacis à leur base. Entourées d’un imposant fossé, le système défensif est complété par de nombreuses meurtrières et un chemin de ronde crénelé.


La place du Châtel

Elle est bordée de magnifiques demeures médiévales (maison aux 4 Pignons, maison des Petits Plaids, l’Hôtel de la Coquille et les vestiges de l’église Saint-Thibault). Il s’agissait du centre névralgique de la ville, au milieu trône la “Croix des Changes” ou “Croix aux Édits”, au pied de laquelle étaient proclamés les édits comtaux.


La Grange aux Dîmes
Cette maison de marchand construite au XIIIe siècle servait de marché couvert pendant les foires (voir "Musées").


La Tour César
Rue de la Pie, 77160 Provins
Tarif : 4,30 €/ 4-12 ans : 2,80 €. Gratuit - 4 ans.
Ouvert tous les jours.
Novembre à mars : 14h-17h.
Avril à octobre : 10h-18h.

Construit au XIIe siècle, ce donjon à l’architecture complexe (carré à sa base puis octogonal dans sa partie haute) était le symbole de la puissance des comtes de Champagne. La base de l'édifice fut renforcée lors de l’occupation de la ville par les Anglais en 1432. On remarquera en particulier au premier étage la magnifique salle voûtée des gardes. Animations visuelles sur les murs. Sa coupole était percée pour ravitailler les soldats sans sortir. De là partent les escaliers vers la chambre du gouverneur (et ses latrines) et les chemins de ronde. Très belle vue sur la ville et ses environs depuis son sommet. La tour a été couverte par un toit conique à la magnifique charpente au XVIIe siècle, puis furent installées les cloches provenant de la tour-clocher de Saint Quiriace effondrée en 1689.


La collégiale Saint-Quiriace
Ouverture et visite libre.

La collégiale Saint Quiriace fut fondée dans la première moitié du XIe siècle. Au siècle suivant les Chanoines qui occupent l'édifice souhaitent l'agrandir. Grâce aux privilèges qui leur sont accordés par Henri le Libéral, notamment la collecte d'impôts, la construction de l'église commence par le chœur, de dimensions impressionnantes. Les travaux se poursuivent par la croisée de la nef et ses deux premières travées. Mais rapidement les difficultés financières que connaît la ville à partir de la fin du XIIIe siècle ne permettent pas d'achever l'œuvre, alors que la nef et le portail  auraient dû s'élever jusqu'au bout de la place au niveau de la croix. Elle restera donc définitivement inachevée, ce qui donne cette curieuse impression lorsqu’on se présente devant elle. Le dôme fut érigé au XVIIe siècle suite à un incendie qui fit s’effondrer la voûte qui surmontait la croisée du transept.



La Maison Romane (musée de Provins et du Provinois)

Située au pied de la Tour César, elle est considérée comme l’une des plus anciennes maisons du bourg (X-XIe siècle). Cette maison, située dans l’ancien quartier Juif, servit sans doute au XIIIe siècle de synagogue et d’école rabbinique. Aujourd’hui, elle abrite le Musée de Provins (voir "Musées").

< Accueil Provins - Ville des Foires Médiévales

Actualité de Provins