Les Ponts de Paris

Pas moins de 22 ponts et passerelles relient les rives de la Seine dans le périmètre classé au patrimoine mondial de l'Humanité. Ici vous sont présentés les plus significatifs, ceux qui ont une histoire intime avec le fleuve et qui ont parfois, joués un rôle majeur dans les échanges entre les deux rives. Ils sont présentés d'ouest en est.


Pont d'Iéna
Il relie la tour Eiffel et le Trocadéro.

C'est Napoléon qui décide sa construction en référence à la bataille d'Iéna remporté en 1806. Il est achevé en 1814. Il permet alors de relier l'école militaire à la rive droite de la Seine. Aux deux extrémités du pont, quatre chevaliers en ouvrent l'accès. Sur la rive gauche : un gaulois et un romain, sur la rive droite : un arabe et un grec. Au début du XXe siècle il fut élargi et consolidé. Sur les piles du pont, des tympans sont ornés d'aigles impériaux.


Pont de l'Alma
Il relie la place de la Résistance à la place de l’Alma

Ce pont, aujourd'hui célèbre depuis le décès de la princesse Diana d'Angleterre, fut construit sous Napoléon III pour célébrer sa victoire en Crimée de 1854. On remarquera en particulier la statue du zouave qui mesure les crues de la Seine ainsi que la copie conforme de la Flamme de la Liberté offerte par les États-Unis en remerciement pour la restauration de la statue New-Yorkaise.


Les égouts de Paris
Pont de l'Alma, face au 93 Quai d'Orsay, 75007 Paris
Tél : 01 53 68 27 81.
Métro : Alma Marceau.
Tarif plein/ réduit : 4,40 €/ 3,60 €. Gratuit – 6 ans.
Ouverts de samedi à mercredi. D'octobre à avril : 11h-17h. De mai à septembre : 11h-18h.
Ce parcours guidé de quelques centaines de mètres au cœur des entrailles de Paris vous fera découvrir de façon insolite l’histoire de la ville, de ses origines à nos jours.


Pont des Invalides
Il relie le Boulevard de la Tour Maubourg et l'Avenue Franklin Roosevelt.

Un premier pont est construit à cet emplacement en 1829. Mal conçu, il est détruit en 1854. Reprenant les piles de ce premier pont, son successeur est édifié l'année suivante. La pile centrale est ornée de sculptures allégoriques : en amont est représenté la victoire terrestre et en aval la victoire maritime. Les autres piles sont décorées de trophées militaires.


Pont Alexandre III (1900)
Il relie les Avenues Gallieni et Avenue Churchill.

Ce pont, constitué d'une seule arche, dédié à l’amitié franco-russe, a été conçu pour l'exposition universelle de 1900. Au sommet des quatre pylônes de 17 m qui ornent les entrées Nord et Sud, se dressent des Pégases de bronze doré représentant la Renommée des Arts, celle des Sciences, du Commerce et de l'Industrie. A leur base, les bas-reliefs représentent des thématiques des grands moments de l'histoire de France, de Charlemagne au XXe siècle, en passant par Louis XIV et la Renaissance. Vous  remarquerez également au milieu du pont deux compositions en cuivre, en amont les nymphes de la Seine et en aval les nymphes de la Néva (fleuve de Russie). Le pont Alexandre III constitue un des témoignages artistiques les plus importants de son époque.


Pont de la Concorde
Il relie la place de la Concorde et le quai de Solférino, face au palais Bourbon.

Construit par Jean-Rodolphe Perronet, directeur de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, il est achevé en 1791 sur l'emplacement de l'ancien bac qui reliait les deux rives. Il est construit en pierre de taille provenant de la destruction de la Bastille lors de l'assaut du 14 juillet 1789. Ornés de plusieurs statues monumentales au XIXe siècle, elles ont du être retirées et transférées à Versailles afin d'éviter son effondrement. Il fut plusieurs fois réaménagé et rénové au cours du XXe siècle.


Passerelle Léopold Sédard Senghor
Elle relie le musée d'Orsay au jardin des Tuileries

En 1861 Napoléon III inaugure le premier pont franchissant le fleuve à cet endroit. Pendant plus d'un siècle c'est sous le nom de pont de Solférino, en référence à la bataille gagnée par Napoléon, qu'il sera connu des Parisiens. Trop fragilisé, il fut remplacé par une passerelle en acier qui ne vécut que 30 ans, jusqu'en 1992, avant de laisser place à la passerelle Léopold Sédar Senghor (anciennement passerelle Solférino), en hommage à l'écrivain et politicien sénégalais décédé en 2001.


Pont Royal
Entre le quai des Tuileries et le quai Anatole France

La particularité du pont Royal tient dans les blocs de pierre avec lesquels il fut construit. En effet les précédentes tentatives de réalisation d'un pont à cet endroit ont toutes échouées, c'est pourquoi Louis XIV décida de construire un pont en pierre de tailles exceptionnelles pouvant résister aux crues. Il fut terminé en 1689.


Les bouquinistes des berges de la Seine

Du pont Royal au pont de Sully, sur les deux berges s'égrènent quantité de petits vendeurs, souvent des passionnés de littérature, perpétuant une tradition vieille de quatre siècles. On les repère facilement aux boîtes vertes qui renferment leurs trésors. On y trouve de tout et même des petites merveilles comme des éditions originales, des gravures ou encore des livres rares.


Pont des Arts
Il relie l'Institut et le Palais du Louvre.

Le pont des Arts tient son nom du Louvre qui, lorsqu'il a été construit, s'appelait aussi le palais des Arts. Premier pont métallique de Paris construit en 1801, la passerelle actuelle date de 1984, l'originale fut détruite en 1979 car trop endommagée suite aux bombardements subis lors des deux guerres mondiales.


Pont Neuf (1604)
Entre le quai des Grands Augustins et le quai de la Mégisserie

Plus vieux pont de Paris, composé de 12 arches, il est orné sur chaque pile de tourelles en forme de demi-lune qui étaient surmontées de boutiques jusqu’au XIXe siècle ainsi que de nombreux macarons, ces masques amusants qui en décorent les corniches (plus de 300). Ce pont est à double titre novateur pour l’époque : pour la première fois un pont est bordé de trottoirs pour les piétons et pour le première fois en France une statue humaine, en l’occurrence celle d’Henri IV, est exposée sur la voie publique.


Pont Saint Michel
Il relie l'île de la cité et la place Saint-Michel.

Le premier pont construit à cet emplacement date de 1378. Celui que l'on peut voir aujourd'hui est achevé en 1857, à la demande de Napoléon III, d'où les "N" surplombant chaque pile du pont en référence à l'Empereur. Il est très semblable au pont au Change construit dans la continuité et qui relie l'Ile de la Cité à la rive droite de la Seine.


Pont au Change
Il relie l'Ile de la Cité à la place du Châtelet.

Il semblerait qu'un pont existait déjà ici pendant l'Antiquité. Puis d'autres se sont succédés au cours des siècles. Lieu de circulation important, il était l'un des seuls moyens de relier l'île à la ville qui s'étendait sur la rive droite. Son nom provient des changeurs et des orfèvres qui y faisaient leur commerce autour du XVIIe siècle, mais le pont actuel date de 1860.


Pont Notre-Dame
Il relie l'Ile de la Cité au quai des Gesvres.

Tout comme le pont au Change, le pont Notre-Dame fut érigé à l'emplacement d'un pont présent depuis l'Antiquité. Plusieurs ponts se succédèrent jusqu'à celui construit au XVe siècle sur lequel des maisons et des boutiques prenaient place. Finalement détruit en 1499 lors d'une crue importante, ce pont en bois est remplacé par un pont en pierre de taille en 1507. Le nouveau pont continuant d'accueillir une soixantaine de maisons et boutiques sur plusieurs niveaux. Au XVIIIe siècle les maisons sont détruites et en 1853 un nouveau pont est construit dans le cadre des réaménagements du Baron Haussmann. L'architecte de ce pont, Jean Resal, a également conçu le pont Alexandre III. Par la suite les cinq arches initiales seront réduites à trois afin de réduire le nombre d'accidents maritimes qu'elles engendraient.


Pont de l’Archevêché
Il relie le quai de la Tournelle à la cathédrale Notre-Dame.

En traversant le pont de l'Archevêché vous remarquerez des centaines de cadenas gravés accrochés sur la rambarde. Comme jadis le pont des Arts, c’est le pont des amoureux qui souhaitent immortaliser leur passion.


Pont de la Tournelle
Il relie le quai de la Tournelle à l'île Saint Louis.

Un précédent pont en pierre construit en 1656 a été démoli en vue d'améliorer l'écoulement des crues de la Seine. L'ouvrage actuel date de 1928. Une statue de Sainte-Geneviève, patronne de Paris, en orne une des piles.


Pont Marie (1604)
Il relie l’île Saint Louis aux quais des Célestins et au quartier du Marais.

Lors de sa construction 50 maisons prennent place dessus.
 En 1658 la Seine en crue emporte une partie du pont et les maisons qui le surmontaient. Cette catastrophe fait soixante victimes. Le pont est reconstruit et un siècle plus tard les maisons restantes sont définitivement rasées.



Pont de Sully (1876)
Quai de la Tournelle - boulevard Henri IV.

Le pont actuel remplace un premier pont détruit en 1848. On le doit au Baron Haussmann. Sa partie sud est en fonte et sa partie Nord, en pierre. Il délimite l’aire classée à l’Est de la capitale. Depuis la partie sud, on jouit d'une très belle vue sur l’île Saint-Louis et sur la cathédrale Notre-Dame de Paris.

< Accueil Paris - Rives de la Seine

Actualité de Paris