Vallée de la Vézère

Durée de la visite : 2 à 3 jours.

La vallée de la Vézère recèle bien des trésors. Une partie de l'histoire de l'humanité s’est écrite ici et a laissé de nombreux témoignages dont la valeur est inestimable. Il y a plus de 30 000 ans la vallée était habitée d'hommes et de femmes connues sous le nom d’Homme de Cro-Magnon. Ce site exceptionnel possède une place particulière dans l'histoire de l'humanité, il nous renseigne sur l'existence même de nos ancêtres. Et les témoignages y sont si nombreux, notamment grâce à la richesse de la grotte de Lascaux, qu'ils ont permis d'établir un cadre chronologique de l'histoire de l'Homme. Replongez-vous en ces temps préhistoriques et découvrez des cultures d’une richesse insoupçonnée !

Patrimoine Mondial

Parmi les innombrables sites, grottes, abris et autres cavités qui s'égrainent le long de la magnifique vallée de la Vézère, 15 sites classés au patrimoine mondial ont été retenus pour leur complémentarité, leur diversité et leur richesse patrimoniale. Chacun des sites exprime et témoigne d'une partie de cette culture riche que celle de l'homme de Cro-Magnon il y a 30 000 ans. Les différentes formes d'expression artistique sont présentes en ces lieux. Elles ne sont pas exhaustives des courants culturels déjà présents à l'époque en Europe mais sont les plus abondantes en quantité, les plus spectaculaires en qualité et leur état de conservation est exceptionnel. Au-delà du témoignage culturel que nous offre cette vallée, c'est avant tout l'existence même de nos ancêtres, leur mode de vie, leur organisation sociale et territoriale, leur technique de chasse et de pêche, leurs rites funéraires, leur expression symbolique, qui nous sont ici enseignés.

Parmi ces 15 sites, on remarquera en particulier la grotte de Lascaux dont la découverte a marqué une date décisive dans l'histoire de l'art préhistorique. Le nombre très important d’objets, de squelettes ainsi que les œuvres d'art retrouvés sont un témoignage inestimable de la qualité et de la complexité de ces civilisations préhistoriques en Europe. Ils ont permis d'établir un cadre chronologique qui fait aujourd'hui référence dans le monde entier.

Le site préhistorique de la vallée de la Vézère est un ensemble monumental composé de 147 gisements et de 25 grottes ornées. Parmi ceux-ci, l'Unesco a classé 15 sites au patrimoine mondial de l'humanité en 1979. Les sites présentent un intérêt exceptionnel d'un point de vue ethnologique, anthropologique et esthétique.

Justification de l'inscription

Critère (i) : certains des ensembles figurés des grottes de la vallée de la Vézère sont mondialement connus en tant que chefs-d'œuvre de l'art préhistorique: la "Venus de Laussel" (Marquay), la frise des chevaux en haut relief de Cap-Blanc, et surtout les fameuses peintures pariétales de la grotte de Lascaux (Montignac), dont la découverte, en 1940, a marqué une date importante dans l'histoire de l'art préhistorique. Des scènes de chasse, habilement composées, mettent en œuvre une centaine de figures animales, étonnantes par la précision de l'observation, la richesse des coloris et la vivacité du rendu.

Critère (iii) : les objets et les œuvres d'art repérés dans la vallée de la Vézère sont les témoins extrêmement rares de civilisations depuis longtemps disparues, très difficiles à appréhender. Ce matériel, infiniment précieux pour la connaissance des périodes les plus reculées de l'histoire des hommes, est bien antérieur à l'Antiquité proprement dite, remontant jusqu'à la période paléolithique. Il présente un intérêt universel, aussi exceptionnel sur le plan historique, que d'un point de vue ethnologique, anthropologique ou esthétique.

Source : UNESCO / ICOMOS

La Préhistoire

Le contexte archéologique

Le Périgord, et plus particulièrement la vallée de la Vézère, renferme une densité de gisements préhistoriques extrêmement importants. La formation géologique calcaire étant favorable au façonnement de cavités, les hommes y ont trouvé refuge. Des sites de toute première importance historique et archéologique se succèdent au creux et sur les parois de la vallée. Les principaux sites comme ceux de la Madeleine, du Moustier, de la Micoque, donnèrent leur nom aux cultures matérielles du Magdalénien, du Moustérien, du Micoquien, et au-delà, du Périgordien. L'étude de ces sites, complétée par celle d’autres sites classés, a permis d'établir la chronologie et l'histoire de l'époque paléolithique. Ils demeurent aujourd'hui une référence mondiale en terme de datation préhistorique.


Neandertal et Cro-Magnon

Il y a 400 000 ans, l'Homo Erectus, venu d'Afrique, peuple déjà le Périgord noir. On sait aujourd'hui, grâce aux travaux de recherches archéologiques menés sur différents sites, qu'il utilisait déjà une technologie avancée : silex, maîtrise du feu, etc.

Par la suite, c'est l'homme de Neandertal, venu du nord de l'Europe, qui occupa le site avant sa disparition il y a 30 000 ans. Son passage a laissé de nombreux vestiges comme des outils, des restes de gibiers chassés et la présence de sépultures qui démontrent, à ce jour, qu'il est le premier ancêtre humain qui enterrait ses morts dans le cadre de cérémonies spirituelles et symboliques.

L'héritage visible aujourd'hui est cependant essentiellement composé de vestiges laissés par l'Homo sapiens-sapiens (ou homme de Cro-Magnon) qui a colonisé la région il y a 35 000 ans. C'est lui qui nous a laissé un patrimoine exceptionnel, remarquable par son expression artistique et symbolique. Les objets de parure retrouvés son abondants, les sculptures et les gravures sur os et sur pierre également. Enfin notre ancêtre direct a également orné les grottes et les abris de somptueux décors. L'étude de son mode de vie nous apprend que ces chasseurs-cueilleurs maîtrisent des techniques avancées pour le travail de la pierre, de l'os, du bois et de l'ivoire.


Pourquoi tant de vestiges préhistoriques dans la vallée de Vézère ?

Durant les périodes glaciaires, les populations d'Europe du Nord trouvent refuge dans le bassin aquitain. La vallée de la Vézère est alors terre d'accueil pour l'homme de Neandertal puis l'homme de Cro-Magnon. L'implantation de communautés dans la vallée s'est faite en raison des conditions de vie optimales qu'elle permettait. Le climat, les nombreux abris et refuges, les ressources naturelles abondantes (poisson, gibier, matières premières pour les outils), en ont fait un site particulièrement adapté au mode de vie de l'époque.


Qui est Cro-Magnon ?

Les plus anciennes traces d'un homme "moderne" datent d'environ 200 000 ans. Mais ce n'est pas ici que ces hommes vivaient mais en Afrique, berceau de l’Humanité. L'homme de Neandertal, occupait les lieux à l'époque du Moustérien (époque du paléolithique moyen), il y a plus de 40 000 ans. L'homme de Cro-Magnon lui, a été contemporain de l'Homme de Neandertal, avant sa disparition, il y a environ 30 000 ans. Il développe alors la première culture du paléolithique supérieur (-40 000 à -10 000 ans environ). L'anatomie de l'Homo sapiens sapiens (l'autre nom scientifique de Cro-Magnon) est très proche de la nôtre. Il représente donc le plus ancien des hommes modernes européens, et c'est ici en 1868 que la découverte d'une sépulture de l’Homme de Cro-Magnon bouleversa les connaissances scientifiques de l'époque. La Préhistoire entrait dans l'histoire de l'Humanité.

Un homme culturellement moderne

L'époque du paléolithique supérieur est l'affirmation d'un développement culturel sans précédent. En comparaison avec l'époque du paléolithique moyen, l'homme de Cro-Magnon a particulièrement évolué d'un point de vue social, artistique et technique. Il fabrique des outils de pierre, d'os ou d'ivoire, perfectionnés. Il structure son organisation sociale, développe des liens sociaux par un langage élaboré, chasse en groupe, perfectionne son armement. Surtout il excelle dans l'art pariétal qui orne les grottes et les cavités. Ces gravures, peintures, dessins ou sculptures sont d'un haut niveau artistique et caractérisent la culture de notre ancêtre. Les parures et bijoux retrouvés témoignent de ce souci esthétique, propre aux sociétés élaborées.


L'Art Pariétal

L'homme de Cro-Magnon maîtrise sa technique. Imaginatif, il s'adapte aux surfaces à travailler en utilisant les pigments ou les ustensiles les plus appropriés, les associant parfois pour un rendu exceptionnel, d'une précision et d'une finesse époustouflante. Les représentations les plus courantes sont celles d'animaux, en particulier de chevaux. Des représentations géométriques assez mystérieuses sont assez fréquentes. Enfin les représentations humaines demeurent exceptionnelles.

En fonction de la matière à laquelle l'artiste fait face, il s'adapte et choisis ses outils. Ainsi sur les supports rugueux il va préférer peindre ou dessiner au soufflet. Aux endroits plus friables il optera plutôt pour la gravure, bien qu'il puisse peindre sur ces surfaces par pulvérisation. Sur de l'argile il utilisera ses doigts. On remarquera également, notamment à Lascaux, des animaux qui paraissent juste ébauchées mais qui finalement prennent vie avec la forme de la paroi et ses reliefs naturels, suggérant une vision en 3D. On peut légitimement se demander comment faisaient-ils pour peindre dans cette quasi obscurité ? C'était d'ailleurs l'argument principal des opposants à la reconnaissance de l'art pariétal au XIXe siècle. Pour eux il était impossible de peindre dans ces conditions, remettant ainsi en question l’existence même d’un art préhistorique. En réalité les hommes de Cro-Magnon utilisaient des plaquettes de calcaire dont le centre était légèrement creusé pour accueillir de la graisse animale qui servait de combustible. Plusieurs centaines de ces lampes furent retrouvées sur place. Certains modèles étant particulièrement sophistiqués.

Les grottes ornées de la vallée de la Vézère n'étaient pas des lieux d'habitation permanents. Elles étaient utilisées dans un but artistique. Au mieux servaient-elle d’abri pour bivouaquer. Cependant le mobilier archéologique découvert est exceptionnel par sa quantité et sa variété (outils en silex, en os, matériel de gravure, coquillages d'ornementation).

Pour réaliser ces peintures, les artistes utilisaient relativement peu de pigments variés, essentiellement du noir associé au jaune, rouge ou brun avec quelques variantes. Les pigments végétaux n'ont pas traversé les siècles, les peintures que nous pouvons admirer aujourd'hui sont composées de pigments de fer, de manganèse ou de charbon de bois.

Les thématiques

Les représentations peintes sur les parois des grottes abordent exclusivement trois thèmes : les animaux, les représentations humaines et des signes plus ou moins élaborés. Les premiers sont de loin les plus représentés : les chevaux étant les plus nombreux suivis des cerfs et aurochs (sorte de boeuf sauvage) puis bouquetins et bisons. Les prédateurs : ours ou félins, sont peu représentés ou le sont de façon discrète. L'homme n'est que rarement présent et quand il l’est, il n'y en a qu’un par site. En revanche, certaines parties anatomiques sont plus fréquemment représentées : mains, sexes féminins ou très rarement masculins. Cependant, le milieu naturel et la faune sont des thèmes absents des fresques. Enfin, les signes répertoriés sur les parois sont de deux ordres : simple (un seul trait de crayon) ou plus élaborées (représentant des formes géométriques).

Les techniques

Les trois techniques artistiques utilisées dans l'iconographie pariétale sont le dessin, la gravure et, dans une moindre mesure, la peinture. Les deux premières occupent une place importante dans l’ornementation des grottes et des abris. La peinture, moins fréquente, est particulièrement sublimée à Lascaux. La peinture par pulvérisation et la sculpture apparaissent quelques temps après (-25 000 à - 20 000 ans av J.-C.).

Ce qui rend ces œuvres d'art encore plus exceptionnelles c'est de constater qu'avec si peu d'outils, aussi dérisoires que des silex, des blocs de pigment, des broyeurs rudimentaires, quelques pinceaux et tampons, des pochoirs en peau… ces artistes ont réalisé des fresques d'une grande cohésion iconographique (emplacements dédiés à chaque animal) avec un sens du détail et un souci du relief parfois spectaculaires. L’expression de la profondeur ou d’une perspective est souvent suggéré sur les peintures anatomiques en accentuant ou en soulignant certains traits.

Offices de Tourisme

Office de Tourisme des Eyzies de Tayac Sireuil
19 Avenue de la Préhistoire, 24620 Les Eyzies
Site internet - Tél : 05 53 06 97 05.
Ouverture : Janvier, février, mars, novembre et décembre, lundi à vendredi : 10h-12h30/ 14h-17h.
Avril et octobre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-18h.
Mai, juin et septembre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-18h, dimanche : 9h30-12h30.
Juillet et août, tous les jours : 9h-18h30
Le stationnement au centre des Eyzies est principalement payant. Néanmoins, vous trouverez deux grands parkings gratuits : le Parking de la Vézère et le Parking du Pôle International de la Préhistoire. Attention beaucoup de monde en saison, arrivez tôt.



Office du Tourisme de Montignac-Lascaux
Place Bertrand de Born, 24290 Montignac
Site internet - Tél : 05 53 51 82 60.
Ouverture : Janvier, février, mars, novembre et décembre, lundi à vendredi : 10h-12h30/ 14h-17h.
Avril et octobre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-18h.
Mai, juin et septembre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-18h, dimanche : 9h30-12h30.
Juillet et août, tous les jours : 9h-18h30


Office de Tourisme du Bugue
22 Place de l'hotel de ville, 24260 Le Bugue

Site internet - Tél : 05 53 07 20 48.
Ouverture : Novembre à mars, lundi à vendredi : 10h-12h30.
Avril et octobre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-17h.
Mai, juin et septembre, lundi à samedi : 9h30-12h30/ 14h-17h, dimanche : 9h30-12h30
Juillet et août, tous les jours : 9h-12h30/ 14h-18h30.


Office de Tourisme de Rouffignac
Place de la Mairie, 24580 Rouffignac

Site internet - Tél : 05 53 05 39 03.
Ouvert de mai à août.
Lundi et samedi : 16h-19h, mardi à jeudi : 10h-12h30 et dimanche : 9h30-12h30.


Office de Tourisme de Saint Léon sur Vézère
24290 Saint Léon
Site internet - Tél : 05 53 51 08 42.
Ouvert de mai à septembre.
Mai, juin et septembre : mardi à samedi : 10h-12h/ 16h-18h.
Juillet et août : mardi à dimanche : 10h-13h/ 16h-19h.


Les marchés

Marchés hebdomadaires en vallée Vézère
Les Eyzies : Parking des Bus. Le lundi matin d'avril à octobre.
Montignac : Place de l'église. Le mercredi et samedi matin.
Le Bugue : Place de la Mairie et rue de Paris. Le mardi et samedi matin.
Rouffignac : Place de la Mairie. Le dimanche matin.

Marchés d'artisanat
Les Eyzies : Bord de la Vézère, le vendredi en juillet et en août.
Halle Paysanne - Exposition permanente d'artisanat d'art ouvert tous les jours du 15 juin au 15 septembre : 10h-13h/ 15h-19h.

Marchés des producteurs de Pays (du producteur au consommateur)
Montignac : Place du 8 mai 1945. Les lundis en  juillet et août.
Saint-Amand-de-Coly : Place du Séchoir. Les mardis en juillet et août en soirée.
Le Bugue : Place de la Mairie. Les mardis en juillet et août en soirée.
Rouffignac : Place du 31 mars 1944. Les mercredis de mi-juillet à fin août.
Valojoulx : Place de la salle des fêtes. Les vendredis en juillet et août en soirée.

Musées

Centre d'accueil du Pôle International de la Préhistoire

30 Rue du moulin
, 24620 Les Eyzies de Tayac

Site internet - Tél : 05 53 06 06 97.
Ouvert toute l'année :
Octobre à avril, tous les jours excepté le samedi : 9h30-17h30. Dimanche à partir de 10h30.
Mai, juin et septembre, tous les jours excepté le samedi : 9h30-18h30. Dimanche à partir de 10h30.
Juillet et août, tous les jours : 9h30-18h30.
Entrée gratuite.

Le Centre d'accueil permet de préparer votre séjour préhistorique dans la vallée en fonction de vos centres d’intérêts. C'est un lieu de sensibilisation du public à l’univers de la préhistoire et à la découverte de la vallée de la Vézère. Pour les enfants, de nombreux supports pédagogiques, ludiques et interactifs permettent d’appréhender l’histoire de l’homme de Cro-Magnon.


Musée National de Préhistoire
1 Rue du Musée, 24620 Les Eyzies de Tayac
Site internet - Tél : 05 53 06 45 65.
Tarif plein/ réduit : 6 €/ 4,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissants de l'UE) ou - 18 ans (hors UE) et le 1er dimanche du mois.
Ouverture :
Octobre à mai, tous les jours excepté le mardi : 9h30-12h30/ 14h-17h30.
Juin et septembre, tous les jours excepté le mardi : 9h30-18h.
Juillet et août, ouvert tous les jours : 9h30-18h30.
Labélisé Tourisme et Handicap. Visite commentée possible.

Le Musée national de Préhistoire propose un parcours de découverte retraçant 400 000 ans d’histoire, l’évolution des modes de vie de ces hommes préhistoriques, des outils, des reconstitutions grandeur nature d’Hommes et d’animaux disparus, un très impressionnant squelette de bison exhumé du site de la Madeleine ou encore le moulage du squelette de Lucy. A faire plutôt en fin de séjour pour approfondir vos connaissances. En surplomb du village, très beau panorama depuis la terrasse.


Le Thot - Espace Cro-Magnon
A 7 km au sud de Montignac (D706, en direction des Eyzies).
Site internet - Tél : 05 53 50 70 44.
Tarif : 9 €/ 5 - 12 ans : 5,90 €. Gratuit – 5 ans. Billet combiné avec Lascaux II : adulte : 14,50 €/ enfant : 9,80 €.
Ouverture :
Novembre à mars : 10h-12h30/ 14h-17h30, fermé le lundi.
Avril, mai, juin, septembre et octobre tous les jours : 10h-18h.
Juillet et août, tous les jours : 10h-19h.

Ce centre est à découvrir de préférence en préliminaire à vos visites des sites de la vallée et en particulier de Lascaux. L'espace muséographique et le parc animalier composent une scénographie qui replonge le visiteur à l’époque du Paléolithique Supérieur. Le musée présente l’aspect artistique de Lascaux, de ses peintures et dessins : la Nef et la Scène du Puits de Lascaux sont ici reconstituées. Vous saurez tout sur les œuvres de Lascaux, des techniques aux supports. Le parc animalier fait quant à lui revivre les espèces animales du Paléolithique Supérieur (bisons, aurochs, chevaux de Przewalski et de Tarpans, cervidés) et présente des reconstitutions d’espèces disparues (mammouth).  En été et pendant les vacances scolaires : initiation aux techniques de l'art pariétal et au tir au propulseur. Atelier pédagogique. Boutique, librairie, aire de pique-nique.

Transports

Venir en Vallée de la Vézère

En voiture
Axe nord-sud : Autoroute A20 Paris-Toulouse, sortie Terrasson.
Axe est-ouest : Autoroute A89 Bordeaux-Lyon, sortie Les Eyzies.
Liaisons avec les autres sites classés
Juridiction de Saint Emilion : 140 km, durée : 1h50
Bordeaux – Port de la Lune : 170 km, durée : 2h15
Toulouse (Canal du midi) : 200 km, durée : 3h

En avion
Aéroport Bergerac Dordogne Périgord

Route d’Agen, 
24100 Bergerac
Site internet - Tél : 05 53 22 25 25.
Spécialisé dans les vols à bas prix, il est desservit par les compagnies suivantes : Ryanair, flybe.com, transavia.com, jet2.com et Twin Jet.
Aéroport de Brive - Vallée de la Dordogne (Corrèze)
 Autoroute A20 sortie 53, 
19600 Nespouls
Site internet - Tél : 05 55 22 40 00
.
Liaisons avec Paris, Londres, Amsterdam et Corse.

En train et bus
Ligne Paris-Toulouse : Brive (Corrèze) et Souillac (Lot). Liaison depuis Brive par car jusqu'à Montignac - Lascaux (1 bus (aller/retour) du lundi au samedi durant la période scolaire, 1 bus (aller/retour) les mardi, jeudi et samedi durant les vacances scolaires).
Gare SNCF de Brive
Avenue Jean Jaurès, 19100 Brive
Site internet - Tél : 36 35.
Gare SNCF de Souillac
Lieu dit Gare, 46200 Souillac
Site internet - Tél : 05 65 32 78 21.
Ligne Paris-Agen : Depuis Périgueux, liaison par bus jusqu'à Montignac - Lascaux (1 bus (aller/retour du lundi au vendredi durant la période scolaire).
Gare SNCF de Périgueux
11 Rue Denis Papin, 24000 Périgueux
Site internet - Tél : 36 35.
Gare SNCF des Eyzies
4 Rue Tayac, 24620 Les Eyzies
Site internet - Tél : 36 35.

Dormir / Manger

Hébergement

Les établissements sélectionnés proposent des services de qualité à des tarifs concurrentiels, ils sont considérés comme des références dans leurs catégories respectives. Ces adresses sont situées à proximité immédiate des sites classés. Les tarifs indiqués sont ceux de la basse saison touristique, sur la base de 2 personnes (d. : double, tr. : triple, q. : quadruple).

Le Moulin de la Beune **
2 Rue du Moulin Bas, 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil
Site internet - 
Tél : 05 53 06 94 33.
A partir de 68 €.

Hostellerie du Passeur ***
1 Place de la Mairie, 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil 

Site internet - Tél : 05 53 06 97 13.
A partir de 89 €.

Hôtel Les Glycines ****
Les Eyzies de Tayac-Sireuil
Site internet - Tél : 05 53 06 97 07.
Chambre partir de 128 €.
Restaurant "Le 1862"- cuisine gastronomique
Ouvert uniquement le soir et le dimanche à déjeuner.
Menu à partir de 62 €.

Hôtel Le Lascaux ***
109 Avenue Jean Jaurès, 
24290 Montignac

Site internet - Tél : 05 53 51 82 81.
A partir de : 73 €.

Hostellerie de la Roseraie ***
11 Place d'armes, 24290 Montignac

Site internet - Tél : 05 53 50 53 92.
A partir de 89 €.

Restauration
La sélection des restaurants proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant un bon rapport qualité/prix. Ces adresses sont situées à proximité immédiate des sites classés. Les formules correspondent à une "entrée+plat" ou "plat+dessert". Les menus sont composés d'une "entrée+plat +dessert".

Le Déjeuner sur l’herbe - paniers repas
Le bourg, 24290 Saint Léon sur Vézère
Tél : 
05 53 50 69 17.
A partir de 5 €.

Restaurant le Vieux Moulin - cuisine de terroir
2 Rue du Moulin Bas, 24620 Les Eyzies de Tayac Sireuil 

Site internet - Tél : 05 53 06 94 33.
Menu à partir de 21 €.
Restaurant de l'hôtel "Le Moulin de la Beune".

Hostellerie du Passeur - spécialités régionales
1 Place de la Mairie, 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil 

Site internet - Tél : 05 53 06 97 13.
Formule déjeuner à 13 €. Menu soir à 37 €.
Restaurant de l'hôtel.

Media

Vallée de la Vézère, Patrimoine Mondial CDT Dordogne-Périgord

Actualité Vallée de la Vézère