Abbaye de Fontenay

Durée de la visite : une demi-journée.
Blottie dans le creux d’un vallon verdoyant, entourée de forêts, l'abbaye de Fontenay est un exemple éminent de monastère cistercien. Il s'agit de l'un des témoignages majeurs de l'architecture de cet ordre monastique en Europe. L'état de conservation de l'ensemble, tel qu'il est parvenu jusqu'à nous, est exceptionnel. Sa magnifique architecture romane, harmonieuse et dépouillée, a traversé les siècles sans encombres majeurs. Imprégnez-vous de la solennité et de la beauté
des lieux, aussi pure que fut la vie de ces ascètes durant des siècles.

Patrimoine Mondial

Fontenay n'est ni la plus ancienne fondation de Saint-Bernard, ni la plus célèbre ; ce n'est pas davantage la plus parfaite création de l'architecture cistercienne, ni l'ensemble le plus complet. Mais l'abbaye bourguignonne fondée en 1119, construite à partir de 1130 dans le site du vallon des Egrevies est incontestablement l'établissement le mieux conservé parmi ceux qui furent édifiés en Bourgogne du vivant même du Saint réformateur.

L'église, bâtie de 1139 à 1147 par l'abbé Guillaume grâce aux libéralités de l'évêque de Norwich Ebrard, qui y fut enterré, a été consacré par le pape Eugène III, un cistercien, ancien disciple de Saint Bernard. Elle est d'une grande simplicité et d'un extrême dépouillement, avec son plan en croix latine, sa nef aux murs aveugles, son transept que ne surmonte aucune tour. La perfection des proportions, la rigueur des percements, la science du voûtement, la beauté de l'appareil ou voisinent d'impeccables assises de pierre de taille et un rude moellonnage font tout le prix de cette architecture abstraite dont la logique et la clarté découlent d'une sorte d'ascèse.

Contemporains, le cloître et le chapitre sont restés intacts et s'inspirent des mêmes principes. L'abbaye conserve encore dans son enceinte d'autres bâtiments communautaires : salle des moines, dortoir des moines, chauffoir, réfectoire, prison, hôtellerie, boulangerie, forge.  Ce dernier bâtiment, datable de la fin du XIIe siècle, rappelle la part prise par les cisterciens aux progrès technologiques du Moyen Âge. C'est un des plus anciens bâtiments industriels de France.

En dépit des transformations subies au XIIIe, XVe et XVIe siècle, malgré les ruines accumulées au XVIIIe et XIXe siècle, l'abbaye de Fontenay, restaurée après 1906, se présente aujourd'hui comme un ensemble largement authentique et bien conservé.

Justification de l’inscription

L’abbaye cistercienne de Fontenay fut classée au patrimoine mondial du l’Unesco en 1981, au titre du critère (iv).

Critère (iv) : l'architecture dépouillée des moines cisterciens représente la forme achevée de l'idéal moral et esthétique qui affleure à diverses reprises dans l'histoire des communautés religieuses chrétiennes d'Occident, la structure du monastère cistercien, centre d'exploitation agricole et industrielle, lieu de travail et de prière de petits groupes vivant en autarcie illustre bien une situation historique significative dont la valeur universelle apparaît évidente.

Source : Unesco / ICOMOS

Histoire

L'ordre des cisterciens est créé en même temps que la fondation de l'abbaye de Cîteaux en 1098. L'ordre de Cîteaux est créé au début du XIIe siècle au sein de cette abbaye en Bourgogne. On doit la création de l'ordre à Bernard de Clairvaux (Saint Bernard). L'ordre cistercien promeut ascèse, rigueur liturgique et insiste sur l'importance du travail. Son succès va très vite s'imposer à travers toute la Chrétienté et les fondations de monastères cisterciens se multiplient. Cet ordre, réputé pour sa grande simplicité, qui vit en autarcie, influence le style architectural qui prévaudra à Fontenay.

L'abbaye cistercienne de Fontenay est fondée en 1118 par Saint Bernard. Grâce à Ebrard, évêque de Norwich, qui s'installe dans la cathédrale pour fuir les persécutions dont il est victime en Angleterre, les travaux de l'abbaye romane sont rapidement menés. Il faut dire que la fortune d'Ebrard financera une partie des constructions.

En 1147, elle est consacrée par le pape Eugène III, lui-même cistercien, en présence de Saint Bernard. Au cours de ses premiers siècles d’existence, l'abbaye prospère, ses moines y développent des activités métallurgiques et sidérurgiques. Au plus fort de sa prospérité, l'abbaye accueille plus de 300 religieux.

En 1259, Saint-Louis, roi de France, exempte l'abbaye de tout droit fiscal. Dix ans plus tard, Fontenay devient abbaye royale. Les rois qui se succèdent lui confirment ces avantages.

Bien qu'endommagée et pillée par les armées du roi d'Angleterre en 1359 et au siècle suivant pendant les Guerres de religion, son influence ne cessera de croître jusqu'au XVIe siècle, époque à laquelle est établi le régime de la Commende, ce qui signifie que le père Abbé est nommé par le roi et non plus par les moines.

Au XVIIIe siècle, son déclin commence. Les moines n'ont plus les moyens d'entretenir les bâtiments et sont obligés de détruire le réfectoire et les cuisines. Au moment de la Révolution (1789), il ne reste qu'une dizaine de moines qui sont alors chassés de l'abbaye.

En 1791 elle devient la propriété de Claude Hugot qui la transforme en papeterie. Puis Élie de Montgolfier, issu de la famille des inventeurs de la montgolfière, rachète la manufacture en 1820 et en développe l'activité. Elle est classée aux monuments historiques en 1852 mais son renouveau date de 1906 quand elle est achetée par Édouard Aynard. Il entreprend de vastes travaux de rénovation jusqu'en 1911 afin de lui rendre toute sa (sobre) beauté médiévale. Il procède notamment à la destruction des bâtiments industriels de la papeterie du XIXe siècle. Aujourd'hui, elle demeure la propriété de la famille Aynard.


Office de Tourisme

Office de Tourisme de Montbard
Place Henri Vincenot, 21500 Montbard
Site internet - Tél : 03 80 92 53 81.
Horaires d'ouverture :
Avril à octobre de lundi à samedi : 9h-13h/ 14h-18h30 ; en juillet et août, le dimanche : 10h-13h/ 14h-17h30.
De novembre à mars de lundi à samedi : 9h-12h30/ 14h-17h30.
L’Office de tourisme propose la location de vélos.

Transports

Venir à l’abbaye de Fontenay

En voiture
Autoroute A6 Paris-Marseille, sortie Bierre-les-Semur, puis route D 980 en direction de Montbard.
Distance avec les autres sites classés
Vézelay : 57 km, durée : 1h15.
Saline Royale d’Arc et Senans : 184 km, durée : 2h10.
Lyon : 250 km, durée 2h35.
Val de Loire (Sully sur Loire) : 197 km, durée : 3h.

En train
Gare SNCF

Place de la gare, 21500 Montbard
Site internet – Tél : 36 35.

Dormir / Manger

Hébergement / Restauration

Pour les hôtels : les tarifs indiqués sont ceux de la basse saison touristique sur la base de 2 personnes.
Pour les restaurants : les menus sont composés d'une "entrée+plat+dessert".

Hôtel – Restaurant de l’Ecu ***
7 Rue Auguste Carré, 21500 Montbard (4 kms)
Site internet - Tél : 03 80 92 11 66.
Chambre à partir de 85 €.
Restaurant : menu à partir de 27 €.

Hostellerie d'Aussois ***
Route de Saulieu, 21140 Semur-en-Auxois (15 kms)
Site internet - Tél : 03 80 97 28 28.
Chambre à partir de 99 €.
Restaurant : menu à partir de 27 €.

Hôtel-Relais de la Côte d'Or ***
1 Rue de la Liberté, 21140 Semur-en-Auxois (15 kms)
Site internet - Tél : 03 80 97 24 54.
A partir de 95 €.

Le Bistro de Louise – cuisine de terroir
7 Rue Edon, 21150 Venarey-les-Laumes (13 kms)
Tél : 03 80 89 69 94.
En semaine, menu midi à 15 €, le soir et le week-end, menu à partir de 21 €.

Media

Abbaye de Fontenay, Patrimoine Mondial Daniel Favier

Actualité de Fontenay