Amiens

Durée de la visite : une demi-journée.
La cathédrale d'Amiens est tout simplement la plus grande cathédrale gothique de France. Quand on sait qu'elle pourrait contenir deux fois la cathédrale Notre-Dame de Paris, on imagine bien la majestuosité de l'édifice. Au-delà de ces dimensions hors normes, l’UNESCO a tenu à rendre hommage au défi technique qui fut alors relevé et qui permit de la construire en à peine 60 ans, offrant ainsi une unité architecturale unique pour l’époque. Mais la cathédrale d'Amiens héberge aussi des joyaux artistiques parfaitement conservés : sa façade occidentale d'une splendeur éblouissante en particulier le soir venu lors de sa mise en lumière et l'intérieur qui recèle de nombreuses œuvres d'art et de trésors à découvrir.

Patrimoine Mondial

La cathédrale d'Amiens est l'une des plus grandes églises gothiques "classiques" d’Europe du XIIIe siècle. Élevée pour l'essentiel entre 1220 et 1280, elle frappe par la cohérence du plan, la beauté de l'élévation intérieure à trois niveaux et l'agencement d'un programme sculpté extrêmement savant sur la façade principale, au bras sud du transept et sur la clôture du chœur.

De 1292 à 1375, la cathédrale s'est enrichie d'une série de chapelles bâties entre les contreforts des bas-côtés. A la fin du Moyen Âge, elle a pris la physionomie que nous lui connaissons aujourd’hui avec la flèche, la clôture du chœur et les splendides stalles canoniales en bois sculpté. La Révolution française n'a pratiquement pas endommagé l'édifice, qui n'a subi que peu de restauration (essentiellement la galerie des rois).
Outre son prodigieux décor sculpté du XIIIe siècle, universellement reconnu, la cathédrale abrite deux tombeaux de bronze, témoins extrêmement rares de la technique des fondeurs du XIIIe siècle : ceux de Geoffroy d'Eu et surtout d'Evrard de Fouilloy, l'évêque qui entreprit, en 1220, la reconstruction de Notre-Dame d'Amiens.

La cathédrale d'Amiens est un monument que John Ruskin (artiste anglais du XIXe siècle) comptait déjà au nombre des grands chefs-d'œuvre de l'art, et dont l'influence sur le développement de l'architecture et de la sculpture gothique a été prépondérante.

La cathédrale Notre Dame d’Amiens est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981. Elle est également inscrite au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis 1998.

Justification de l’inscription

Critère (i) : La cathédrale d'Amiens et la plus grande église de France pour la surface bâtie et le volume enclos dans ses murs. Elle n'est dépassée que par Reims pour la longueur et par Beauvais pour la hauteur. Son plan, d'une logique rigoureuse où nef et chœur s'équilibrent parfaitement de part et d'autre du transept, l'audacieuse légèreté de sa structure, qui marque une nouvelle étape vers la conquête de la lumière, en font un des exemples les plus classiques de l'architecture got,notre-damehique.

Critère (ii) : La cathédrale d'Amiens a exercé une influence importante sur le développement ultérieur de l'architecture et de la sculpture monumentale : plusieurs des solutions architectoniques retenues à Amiens annoncent l'avènement du style flamboyant et la filiation du Beau Dieu d'Amiens s'étend jusqu'à Burgos en Espagne).

Histoire

La cathédrale actuelle prend place sur un site qui a connu d'autres monuments religieux avant sa construction, la précédente étant une cathédrale romane de 1152, détruite par un incendie en 1218. C'est l'évêque Evrard de Fouilloy qui entreprit la construction d'une nouvelle cathédrale. Il souhaitait qu'elle soit une référence inégalée parmi les lieux de culte de cette époque mais également que ses sculptures et ses réalisations iconographiques racontent la Bible aux visiteurs. Véritable livre de pierre et de bois, cette bande dessinée monumentale permit alors l'enseignement de la chrétienté aux personnes ne sachant pas lire.

La construction débute en 1220. Il fallut d'abord faire de la place pour accueillir les 145 m de long de l'édifice et les 70 m de large du transept. Quelques destructions de bâtiment ont été nécessaires. À cette époque, sous le règne de Philippe Auguste, Amiens profitait de l'activité économique de la région : les draperies des Flandres, et les foires de Champagne. On y produisait le pastel nécessaire à la teinture des draps. Cette prospérité économique était un facteur clé pour la réussite du projet gigantesque et monumental que représentait la construction de la cathédrale voulue par l'évêque. Les dons importants permirent rapidement d’achever l'édifice. En 1230 la nef est déjà terminée. Le chœur est achevé en 1269. Enfin le labyrinthe est achevé en 1288. C'est également la date  retenue comme fin des travaux d'édification de la cathédrale. Bien que les tours de la façade principale ne furent achevées qu’au siècle suivant.

Réaliser une cathédrale de cette dimension sur une période aussi courte (à peine plus de 60 ans) était un défi technique et financier extraordinaire. C’est ce qui rend cette cathédrale unique de par son homogénéité artistique et architecturale de tout premier ordre.

Au cours des XIVe et XVe siècles, de nouveaux éléments vont enrichir la cathédrale : les chapelles latérales de la nef et les deux tours de la façade occidentale sont élevées. Charles VI s'y marie en 1385. Au début du XVIe siècle les magnifiques stalles du cœur sont mises en place. Au cours des siècles suivants la cathédrale fut aménagée et enrichie.

La Révolution française ne causa pratiquement aucun dommage à l'édifice. À partir de 1849, Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc (1814-1879) procéda à la restauration de la galerie située au-dessus de la rosace de la façade occidentale ainsi que du sommet de la tour nord. Elle fut épargnée au cours des deux guerres mondiales et en particulier en mai 1940 lorsqu'une pluie d'obus s'est abattue sur la ville.

Office de Tourisme

Office de Tourisme
40 place Notre-Dame, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 71 60 50.

Ouverture : Avril à septembre : lundi à samedi : 9h30-18h30. Dimanche: 10h-12h/ 14h-17h.
Octobre à mars : lundi à samedi : 9h30-18h, dimanche : 10h-12h/ 14h-17h.
De juin à septembre, ouvert en nocturne le vendredi et samedi pendant le spectacle "La cathédrale en couleur".
Propose des visites guidées de la ville et de la cathédrale. Bien documenté.

Agenda

Spectacle "La cathédrale en couleurs" (juin à septembre et décembre)
Du 15/06 au 30/09 et du 01/12 au 01/01 : tous les soirs sur le parvis de la cathédrale

Horaires : juin à 22h45 - juillet à 22h30 - août à 22h00 - septembre à 21h45 – décembre à 19h.
Le spectacle « Amiens, la cathédrale en couleur » est un moment à ne manquer sous aucun prétexte (gratuit – durée : 45 mn). Ce spectacle gratuit se déroule sur le parvis de la cathédrale. Il restitue les polychromies de la façade telle qu'elle fut peinte au Moyen Âge. Le résultat est vraiment stupéfiant, on se rend compte à quel point les bâtisseurs voulurent marquer l'esprit des visiteurs avec des couleurs aussi vives ! La technologie a permit de retrouver l'éclat des couleurs d'antan grâce aux pigments retrouvés sur la pierre.
La façade fut nettoyée par un jet laser qui n’altère pas la pierre et décolle les impuretés, l'informatique a fait le reste et nous offre ce rendu exceptionnel.

Marchés
Marché sur l’eau
Place Parmentier, en bord de Somme, le samedi matin. Vente de produits régionaux, fruits et légumes des hortillonneurs.
Marché des producteurs
Rue Léon Blum, le samedi matin.

Marché des halles du Beffroi
Place au fil. Tous les mercredis et samedis.

Transports

Venir à Amiens

En voiture
De Paris : Autoroute A16, sortie Amiens Sud.
De Reims ou Rouen : Autoroute A29, sortie Amiens Centre.
Liaison avec les autres sites classés
Paris : 135 kms, durée : 2h.
Reims : 170 kms, durée : 2h.
Versailles : 152 kms, durée 1h50.

En train
Gare SNCF
Place Fiquet, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 36 35.
Depuis Paris, départ de la gare du Nord (compter 1h15 de trajet).


Se déplacer
Le centre-ville d’Amiens est suffisamment petit pour le découvrir à pied, d’autant plus que de nombreuses rues et places sont désormais piétonnisées.
Stationnement
Parking sous-terrain Saint Leu-Cathédrale.

En vélo
Vélam
Site internet
Sur le même principe que les Vélib’ de Paris, 26 stations proposent ces vélos en libre-service.

Dormir / Manger

Hébergement

Les établissements sélectionnés proposent des services de qualité à des tarifs concurrentiels, ils sont considérés comme des références dans leurs catégories respectives. Ces adresses sont situées à proximité de la cathédrale. Les tarifs indiqués sont ceux de la basse saison touristique, sur la base de 2 personnes (d. : double, tr. : triple, q. : quadruple).

Hôtel Victor Hugo
2 Rue de l'Oratoire, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 91 57 91.
A partir de : d. 49 €/ tr. 75 €.

Hôtel Le Saint Louis **
24 Rue des Otages, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 91 76 03.
A partir de d. 84 €/ tr. 135 €.

Hôtel Ibis Styles Cathédrale ***
17-19 Place au Feurre, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 22 00 20.
A partir de 69 €.

Hôtel Marotte *****
3 Rue Marotte, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 60 12 50 00.
A partir de 165 €.


Restauration
La sélection des restaurants proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant un bon rapport qualité/prix. Ces adresses sont situées à proximité immédiate du site classé. Les formules correspondent à une "entrée+plat" ou "plat+dessert". Les menus sont composés d'une "entrée+plat +dessert".

Le Bouchon – spécialités lyonnaises
10 Rue Alexandre Fatton, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 92 14 32.
Menu à partir de 20 €.

Le Rétroviseur - cuisine brasserie
16 Rue des Bondés, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 91 92 70.
Formule déjeuner : 13 €. Menu soir à 25 €.

Le Quai - cuisine inventive
13-15 Quai Bélu, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 72 10 80.
Formule déjeuner : 14 €. Menu soir à partir de 25 €.

Les Marissons – cuisine de marché
Rue de la Dodane, 80000 Amiens
Site internet - Tél : 03 22 92 96 66.
Menu à partir de 20,50 €.

Media

Cathédrale d'Amiens, Patrimoine Mondial Somme Tourisme