Les Sites Préhistoriques Classés

Les sites préhistoriques de la vallée de la Vézère sont exceptionnellement concentrés dans une aire de 30 km sur 40 km. Les contreforts rocheux abritent des grottes ornées (Lascaux, Font de Gaume, Combarelles...), essentiellement dédiées à l'expression artistique, et des habitats stratifiés (le Moustier, la Madeleine…) qui donnèrent leur nom à des époques et qui font toujours référence en matière de datation chronologique de l'évolution des civilisations préhistoriques.

Attention,  la visite des sites se fait avec un guide et il vaut mieux prévoir vos visites avant de se rendre sur les lieux pour les réserver. Certains sites comme l'exceptionnelle grotte du Font de Gaume est limitée en nombre de visiteurs. En dehors de la haute saison, les horaires d'ouverture peuvent varier.

Avertissement concernant la visite de certains sites classés sur la commune de Eyzies de Tayac Sireuil
Les sites suivants (tous classés aux Monuments Nationaux) ne peuvent se visiter que de deux façons : soit en réservant 1 mois à l’avance par email à l'adresse :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , soit en se rendant directement sur place le jour des visites-conférences organisées des sites. Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Abri de Laugerie-Haute 
: visites-conférences tous les mardis à 10h ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Abri du Poisson : 
visites-conférences tous les mardis à 11h30 ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Gisement de La Micoque 
: visites-conférences tous les mardis à 14h30 ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de la grotte de Font-de-Gaume.
Gisement du Moustier 
: visites-conférences tous les jeudis à 10h ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Gisement de la Ferrassie (site non classé au Patrimoine Mondial)
 : visites-conférences tous les jeudis à 14h30 ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.

Au sud des Eyzies

Au sud des Eyzies de Tayac Sireuil (D706)


Grotte de la Mouthe

Dans les environs des Eyzies. Découverte en 1894, elle est ornée de plus de 200 gravures et peintures d’animaux communs et de deux mains peintes datant du Paléolithique supérieur. Aujourd'hui, la grotte est fermée pour des raisons de protection et de conservation. C'est le seul site, avec Lascaux I, sur les 15 sites classés qui ne se visite pas.


Grotte du Sorcier
Roc de Saint Cirq, 24260 Saint Cirq
Site internet - Tél : 05 53 07 14 37.
Tarif plein/ réduit : 7 €/ 6 €/ 5 - 13 ans : 3,50 €. Gratuit –5 ans.
Ouverte tous les jours d'avril à octobre.
Avril, septembre et octobre : 10h-18h.
Mai et juin : 10h-18h30.
Juillet et août :10h-19h30.

La Grotte du Sorcier découverte en 1952, s'ouvre à flanc de falaise, dominant le village de Saint-Cirq et la vallée de la Vézère. Les gravures datent de -17000 et – 15000 ans. Il s'agit d’un bestiaire composé d'animaux communs : bisons, bouquetins, chevaux ainsi que de signes et formes géométriques. Mais le nom de la grotte provient de cette sculpture représentant un sorcier, célèbre pour la taille exagérée de son sexe. Elle est surtout reconnue comme l’une des plus belles gravures de cette période en Europe, d’autres personnages humains sont également représentés mais ils sont réalisés avec moins de précision. La grotte du Sorcier est le seul site de la vallée où l’on trouve autant de représentations humaines, très rares à l ‘époque.

A l'est des Eyzies

A l'est des Eyzies de Tayac Sireuil, D47, direction Sarlat


Grotte de Font de Gaume
Route de Sarlat
, 24620 Les Eyzies de Tayac
- Tél : 05 53 06 86 00.
Tarif plein/ réduit : 10 €/ 8 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Possibilité de billet combiné avec la grotte des Combarelles et l'Abri de Cap Blanc (tarif réduit).
Ouverte tous les jours :
15 mai au 14 septembre : 9h30-17h30.
15 septembre au 14 mai : 9h30-12h30/ 14h-17h30.
Le site se trouve à 2 km des Eyzies. Classée Monument National. Accessible handicap visuel. Librairie. Adapté pour les enfants. Parking ombragé et gratuit.

Depuis la fermeture de Lascaux, la grotte de Font de Gaume, découverte en 1901, demeure l'une des plus monumentales grottes ornées du paléolithique encore accessibles au public. Elle est recouverte de plus de 200 gravures et peintures polychromes d'animaux (chevaux, rennes, mammouths et bisons) datant de -15 000 ans. La riche ornementation de la grotte ainsi que l'ensemble des objets mobiliers découverts sur place (outils en silex, ocre rouge, récipients en terre cuite,…) témoignent de fréquentations successives, à différentes époques. Tour à tour décorée par les Solutréens et les Magdaléniens, elle fut fréquentée depuis les Moustériens jusqu'à l'Âge de bronze (de - 30 000 ans à - 1000 ans) nous laissant ainsi un témoignage exceptionnel sur une aussi longue période historique. La grotte de Font de Gaume est décorée des gravures réalisées avec une extrême finesse et de peintures polychromes dont les tons sont riches et variés. Enfin, l'agencement des fresques et la réalisation des animaux, en particulier des bisons et des rennes dans les scènes narratives, en font l'une des merveilles de l'art pariétal. On remarquera encore les nombreuses lignes et formes géométriques. Dans les environs de Font de Gaume, les autres sites classés sont la grotte des Combarelles et celle de la Mouthe.


Grottes des Combarelles
Route de Sarlat
, 24620 Les Eyzies de Tayac
- Tél : 05 53 06 97 72.
Tarif plein/ réduit : 10 €/ 8 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Possibilité de billet combiné avec la grotte de Font de Gaume et l'Abri de Cap Blanc (tarif réduit). Réservation, achat et retrait des billets auprès de la Grotte de Font-de-Gaume au 05 53 06 86 00.
Ouverte tous les jours.
15 mai au 14 septembre : 9h30-17h30.
15 septembre au 14 mai : 9h30-12h30/ 14h-17h30.
Le site se trouve sur la D47 direction Sarlat, sur la droite, à 2 km des Eyzies. 
 Classées Monument National.

Découverte en 1901 par Louis Capitan, Henri Breuil et Denis Peyrony, la grotte des Combarelles fait partie des plus belles et des plus richement ornées de l'époque magdalénienne (-15000 ans). Essentiellement composée de  gravures et de dessins d'animaux, les réalisations artistiques sont exceptionnelles par la quantité d'animaux gravés (environ 800 chevaux, bisons, aurochs, lions et rennes) et par la thématique des scènes comme celle où des rennes s'affrontent devant une lionne, des bouquetins et un mammouth. Ce véritable sanctuaire de l'art pariétal animalier a contribué à la reconnaissance de cet art préhistorique.


Abri de Cap Blanc (avec les enfants)
24620 Marquay
Site internet - Tél : 05 53 59 60 30.
Tarif plein/ réduit : 8 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE). Réservation, achat et retrait des billets auprès de la Grotte de Font-de-Gaume au 05 53 06 86 00.
Ouvert tous les jours.
15 mai au 14 septembre : 10h-18h.
15 septembre au 14 mai : 10h-12h30/ 14h-17h30.
Classé Monument National. Accessible aux personnes handicapées.
A 7 km des Eyzies, l'abri du Cap Blanc s'ouvre, en rive droite de la grande Beune. Pour y accéder, il faut emprunter la D48 qui mène à Tamniès. Parking ombragé et gratuit, aire de pique-nique.

Découvert en 1909, il était occupé il y a (-35000 à -10000 ans). L'abri de Cap Blanc doit sa particularité aux différentes activités qui s'y déroulaient : les outillages retrouvés témoignent d’activités quotidiennes, la présence d'une sépulture nous informe sur des pratiques funéraires en ces lieux, enfin le magnifique bestiaire sculpté en frise démontre une fois de plus les qualités innées de mise en relief des scènes sculptées. Cette frise occupe pratiquement tout l'abri. Les chevaux, bisons et cervidés, parfaitement exécutés, expriment un réalisme saisissant et un geste sûr et précis dans l'exécution des mouvements de ces chasseurs-sculpteurs. L’abri du Cap Blanc est un des plus grands chefs-d’œuvre de la sculpture monumentale dans l’art du paléolithique supérieur. L’espace muséographique présente les différentes techniques de sculpture utilisées.

Pour les enfants : atelier du patrimoine. Initiation aux différentes techniques de la sculpture préhistorique pariétale ainsi qu'à la gravure et au piquetage.


Dans les environs, en amont, on trouve  l'abri de Laussel. En 1911, sont découvertes successivement deux sculptures féminines, fait plutôt rare : la "Vénus à la Corne", dite aussi "Vénus de Laussel" et la "Vénus à tête quadrillée".

A l'ouest des Eyzies

A l'ouest des Eyzies de Tayac Sireuil, D47, direction Périgueux


Abri de Cro-Magnon
Chemin de Cro-Magnon
, 24620 Les Eyzies-de-Tayac
Site libre d'accès.
L'abri de Cro-Magnon se trouve à environ 600 m du centre et 150 m de la gare, sur la route de Tayac.

En 1868 ont été découverts quatre squelettes datant de l'époque Aurignacienne (-40 000 à -25000 ans). Cette importante découverte est à la base de la description physiologique de l'Homo sapiens-sapiens. Les objets d'esthétique, de parures ou d'offrandes retrouvés, attesteraient d'un très ancien lieu de sépulture collectif du Paléolithique Supérieur. Les squelettes représentent quatre adultes ainsi qu'un nouveau-né. Plus surprenant l'âge des adultes oscille entre 50 et 60 ans ! Ceci est d'autant plus surprenant qu’à cette époque, en Europe, les personnes qui étaient inhumées étaient plutôt de jeunes gens. Sur le site, il ne reste qu’une plaque commémorant cette découverte fondamentale.


Abri du Poisson
- Tél : 05 53 06 86 00.
Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Visites-conférences tous les mardis à 11h30 ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Situé en pied de falaise, l'abri du Poisson se trouve à quelques centaines de mètres de Laugerie-Haute. Classé Monument National.

L'Abri du Poisson découvert en 1912, doit son nom à la superbe sculpture de saumon mesurant un mètre, d’une réalité saisissante et datée d'environ 25 000 ans. C'est l'une des plus anciennes représentations de poisson connue. Denis Peyrony, qui fut très actif pour la sauvegarde de ce saumon (voir par ailleurs), a démontré qu'il fut occupé pendant  l'Aurignacien puis pendant le Gravettien, époque à laquelle appartiennent les œuvres de l'abri (entre -30000 et - 22000 ans). On trouve également de nombreux restes de gravures et de peintures dont une main peinte en noir, découverte en 1975.


La petite histoire de... la vente du poisson
La sculpture du saumon est découverte en 1912 par Jean Marsan, surnommé Jean le Pêcheur. Immédiatement et secrètement, la gravure du  poisson est proposée au musée anthropologique de Berlin. Le marché de l'art n'étant pas réglementé à cette époque, ce type de vente, d'ailleurs très pratiquée à l'époque, était donc légal. En effet à cette époque de nombreux apprentis archéologues sillonnent les sites pour les piller et revendre les objets à des collectionneurs à l'étranger. Vous l'aurez compris l'intérêt financier était bien plus important que la sauvegarde de ce patrimoine exceptionnel. Cette parenthèse fermée, revenons à notre poisson. Alors qu'il était sur le point d'être découpé et extrait de la roche en décembre 1912, la mobilisation de préhistoriens auprès du ministère des Beaux-Arts empêche finalement le découpage du bas-relief en faisant classer le site aux monuments historiques dès le printemps 1913. Vous pouvez remarquer encore aujourd'hui les stigmates de cette tentative de pillage.


Grotte du Grand Roc et Abri Laugerie Basse (avec les enfants)

Route de Périgueux, 24620 Les Eyzies de Tayac
Site internet - Tél : 05 53 06 92 70.
Tarif Le Grand Roc : 7,80 €/ 5-12 ans : 5,30 €. Gratuit – 5 ans.
Billet jumelé Grand Roc et Abri Laugerie Basse : 11 €/ 5-12 ans : 6 €. Gratuit - 5 ans.
Ouvert tous les jours de février à décembre :
Novembre à mars : 10h-12h30/ 14h-17h.
Avril, mai, juin, septembre et octobre : 10h-13h/ 14h-18h.
Juillet et août : 10h-19h30.
Ateliers enfants et visites nocturnes en période estivale.

Grand Roc
La grotte du grand roc fut découverte en 1924, il s'agit d'un site naturel d'une exceptionnelle beauté. La diversité des concrétions calcaires (stalactites, stalagmites,…) en a fait un site de renommée internationale. Très belle vue depuis la terrasse à l’entrée.

Laugerie Basse
A 2 km des Eyzies, sur la route D 47. Idéalement situé dans un environnement paysager des plus ravissant, au pied d’une falaise de 50 m, le gisement est l’un des plus connus et l'un des plus réputé au monde pour son incomparable foisonnement artistique s'étalant sur une très longue période.
Les abris de Laugerie Basse ont été découverts en 1863 par Édouard Lartet et Henry Christy. Le site renferme alors d'innombrables objets et œuvres d'art de grande qualité : objets d'art mobiliers sculptés ou gravés et de nombreux outils (silex taillés, ossements). Au total plus de 600 oeuvres furent exhumées, des pièces exceptionnelles comme la statue de la Vénus impudique, vendue alors au Musée de l'Homme de Paris.

Le site témoigne d'occupation humaine récurrente et régulière depuis l'époque magdalénienne (entre -15000 et - 10000 ans) au Moyen Âge, en passant par l’Âge de Bronze. De ce fait, il devint une référence pour les préhistoriens du monde entier. Malheureusement le revers de la médaille pour le site a été de se faire piller au début du XXe siècle par des fouilleurs et des collectionneurs sans scrupule qui revendirent les pièces ayant le plus de valeur.
Si vous levez les yeux et observez bien la falaise, vous distinguerez des rainures horizontales, sillons creusés par la main de l'homme pour guider le ruissellement de l'eau de pluie et éviter ainsi qu'elle ne pénètre dans les cavités.


Abri Laugerie haute

4 avenue des grottes, 
24620 Les Eyzies de Tayac
- Tél : 05 53 06 86 00.
Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Visites-conférences tous les mardis à 10h ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Classé Monument National. Labélisé Tourisme et Handicap.

L'abri de Laugerie-Haute est l'un des plus vaste de la vallée, long de 200 m, il fut utilisé dès -25 000 ans par les Gravettiens puis par les Magdaléniens jusqu’à -12 000 ans. Découvert par Édouard Lartet et Henri Christy en 1863, le site permit d'affiner la chronologie du Paléolithique supérieur, en particulier de prouver l'antériorité du Solutréen sur le Magdalénien. Par ailleurs, on retrouva des œuvres d'art, notamment les gravures sur bloc (exposées au Musée National de Préhistoire des Eyzies), quantité d'outils en silex (burins, grattoirs, pointes...), et de nombreux ossements d'animaux. On peut encore distinguer sur les parois de l'abri les traces d'une sculpture de mammouth (dos, nuque et sommet du crâne).


Gisement de la Micoque
4 Avenue des grottes, 24260 Les Eyzies de Tayac
- Tél : 05 53 06 86 00.
Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Visites-conférences tous les mardis à 14h30 ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de la grotte de Font-de-Gaume.
Classé Monument National. Chemin de randonnée balisé dans les environs.

Les gisements de La Ferrassie (non classé), de la Micoque et du Moustier possèdent tous trois des stratigraphies (différentes couches de sédiments) complémentaires, offrant un bon aperçu de près de 400 000 ans d’occupation humaine en Périgord.

Le gisement de la Micoque, découvert en 1895 à l’occasion de travaux agricoles, représente un témoignage d'une extrême importance puisqu'il permet de retracer 300 000 ans de chronologie d'occupation du Périgord, depuis le début de l'ère paléolithique, il y a 400 000 ans, aux dernières périodes de fréquentation connues du site qui datent d'environ 150 000 ans. Les outils en silex à biface très travaillés découverts sur place sont parmi les plus anciens du Périgord. On pense qu’ils servaient pour le dépeçage du gibier. Ces objets sont pour la plupart conservés au musée national de Préhistoire.


Grotte de Rouffignac (avec les enfants)
24580 Rouffignac Saint Cernin
Site internet - Tél : 05 53 05 41 71
Tarif : 7,50 €/ 6-12 ans : 4,80 €. Gratuit - 6 ans.
Ouverte tous les jours. Avril, mai, juin, septembre et octobre : 10h-11h30/ 14h-17h. Juillet et août : 9h-11h30/ 14h-18h.
Visioguide disponible en 11 langues (tarif : 1,50 €). Accessible aux personnes handicapées. Parking vaste et ombragé. Aire de pique-nique. Librairie et espace d'exposition. Activités pédagogiques pour les enfants.

Si la grotte est connue depuis des siècles, les figurations ne furent découvertes qu'en 1956 par Louis-René Nougier, Romain Robert, Charles Plassard et son fils Louis. L'accès se fait à travers chênes et châtaigniers avant de découvrir la grotte de Rouffignac lors d'une visite d'une heure en petit train électrique. Il s'agit tout simplement de la plus grande grotte ornée du Périgord, son architecture naturelle en coupole est étagée sur trois niveaux. Le volume est saisissant ! Elle étend ses ramifications sur près de 10 km. C'est au niveau supérieur que la majorité des œuvres ont été réalisée. Lorsqu'on atteint le grand plafond, les animaux préhistoriques se dévoilent devant nous. Des scènes de combats d'animaux, mammouths, bisons, chevaux, bouquetins et rhinocéros gravés ou dessinés habillent les parois le long des frises. Cette véritable grotte-sanctuaire rayonne de ses 260 représentations réalisées par les Magdaléniens aux environs de -14 000 ans.

Ici la grande qualité artistique n’est pas à chercher dans les nuances de tons de la polychromie, absente ici. Certaines parois ont été ornées au charbon de bois ou d’autres pigments noir en particulier sur les revêtements en craie. D'autres parties de la grotte, plus tendres, ont été travaillées avec des outils en silex, os ou bois pour offrir des gravures d'une grande qualité technique et artistique. En effet, le bestiaire (ensemble des représentations animales) témoigne de la capacité des artistes à s'adapter au support et atteste des subtiles mises en perspective et en relief des scènes peintes ou gravées, leur donnant presque vie. C’est parfois sous le nom de la "grotte aux Cent mammouths" qu’elle est connue. En réalité ils sont 158 dans cette seule cavité. Leurs figurations sont tantôt dessinées ou gravées dans un souci de réalisme et du détail permanent. Complété par les rhinocéros et des figures géométriques, l'ensemble fait preuve d'une grande unité stylistique et confirme les qualités techniques et artistiques de ses occupants.
La cavité était également un lieu de sépulture du Néolithique à l'Antiquité, ce qui a une nouvelle fois permis aux scientifiques de parfaire les chronologies historiques de ces époques.

Au nord des Eyzies

Au nord des Eyzies de Tayac Sireuil, D706, en direction de Montignac


Village troglodytique de La Madeleine
24620 Tursac
Site internet - Tél : 05 53 46 36 88
.
Tarif : 6 €/ enfant : 3,50 €. Tarif famille : 16 €.
Ouvert tous les jours d'avril à octobre.
Novembre à mars le week-end uniquement : 10h-18h.
Avril et octobre : 10h-18h.
Mai, juin et septembre : 10h-19h.
Juillet et août : 9h30-20h.
Pour les enfants : un jeu de piste ajoute un côté ludique à la visite. Ateliers le mercredi. Aire de pique-nique.

Découvert en 1863 par Édouard Lartet, le site de La Madeleine a donné son nom à la culture Magdalénienne, du fait de la particularité des 500 outils lytique et osseux retrouvés, témoignage d'une longue tradition d'occupation humaine de la vallée. On a également retrouvé sur place la sépulture d'un enfant de trois ans et demi dont les parures qui habillent son corps sont composées de près de 1300 coquillages et dents percées. Cette parure ainsi que la présence d'ocre et de pollen témoignent d'un rite complexe d'ensevelissement des morts.
L'ensemble des outils et des objets retrouvés est aujourd'hui disséminé dans de nombreux musées en France et à l'étranger. Le site fut également habité dès le VIIIe siècle de notre ère et resta occupé jusqu'au début du XXe siècle. La position stratégique du gisement et le système défensif naturel de la falaise incitèrent même les habitants à y construire un château fort, dont on peut encore apercevoir les vestiges.


Gisement du Moustier
24620 Peyzac Le Moustier
- Tél : 05 53 06 86 00.
Tarif plein/ réduit : 7,50 €/ 6,50 €. Gratuit - 26 ans (ressortissant de l'UE) ou - 18 ans (hors UE).
Visites-conférences tous les jeudis à 10h ou sur demande. 
Réservation et billetterie à l’accueil de Font-de-Gaume.
Classé Monument National. Labélisé Tourisme et Handicap.
Le site du Moustier se trouve à 10 kilomètres des Eyzies. D706 direction Montignac après Tursac.

Le gisement du Moustier, qui prend place au creux de gorges encaissées, a donné son nom au Moustérien. Cette époque correspond à l'occupation de la région par les hommes de Neanderthal qui s'y établirent pendant plusieurs millénaires au cours du paléolithique moyen (-120 000 à - 35000 ans). Il est composé de deux abris utilisés de façon très fréquente. Deux sépultures exceptionnelles y furent découvertes et de nombreux outils en silex ainsi qu’une grande variété de vestiges provenant d’animaux furent mis à jour. 
Une plaque à l’entrée rend hommage aux deux principaux fouilleurs Edouard Lartet et Henri Christy présents sur les lieux dès 1863.

Lascaux

La grotte de Lascaux (ne se visite pas)

La grotte de Lascaux tient son nom de la colline sur laquelle elle a été découverte par les quatre jeunes en 1940. Elle est connue dans le monde entier. Elle représente le chef-d'œuvre de l'art pariétal, c'est pour cela qu'elle est surnommée la Chapelle Sixtine de la Préhistoire. Elle regorge de peintures et de gravures datant de moins de - 18000 à -17000 ans, époque du paléolithique supérieur. Malheureusement aujourd'hui la grotte n'est plus ouverte au public. Elle le fut jusqu'en 1963 mais le nombre de plus en plus important de visiteurs et la production de gaz carbonique par la respiration commençaient sérieusement à dégrader les œuvres. Il fut aménagé Lascaux II, qui est une réplique exacte reproduisant fidèlement la Salle des Taureaux et le Diverticule Axial de la grotte originale mais surtout les chefs-d'œuvre qui les composent en utilisant scrupuleusement la même technique, les mêmes pigments et les mêmes matériaux qu'à l'époque de son ornementation. Ainsi le rendu et l'utilisation des reliefs pour les peintures et les gravures, véritable travail d’orfèvrerie, rendent hommage au génie des artistes qui les ont façonnées. Grâce à ce travail, 90% des peintures de l'original sont ainsi reproduites.


La petite histoire... de la découverte de Lascaux
En septembre 1940, Marcel Ravidat découvre un trou de renard dans la colline de Lascaux. Ne parvenant pas à dégager suffisamment le trou pour s’y glisser, il revient sur place deux jours après avec Georges Agniel, Simon Coencas et Jacques Marsal. Les quatre jeunes hommes agrandissent le trou et pénètrent dans la cavité. Là avec une lampe de fortune, ils sont les premiers à découvrir les peintures. Ils iront chercher une corde et déambuleront dans les cavités. Quelques jours plus tard ils amènent l’instituteur sur le site. C’est lui qui signalera aux autorités la fabuleuse découverte !
Dans les mois qui suivent la découverte, l’abbé Breuil étudie les peintures et gravures de la grotte. Par la suite l’abbé Glory poursuit les fouilles et les relevés. Les recherches se poursuivent jusqu’à la fermeture du site en 1963.


Lascaux - Centre International de l'Art Pariétal
La Béchade, 24290 Montignac
Site internet - Tél : 05 53 50 99 10.
Tarif : 16 €/ 5-12 ans : 10,40 €. Gratuit - 5 ans.
Possibilité de billet jumelé avec Le Thot : adulte : 20 €/ 5-12 ans : 13 €. Gratuit - 5 ans.
Ouverture :
Janvier à mars : 9h-19h
Avril à juin : 9h-20h
Juillet et août : 8h30-22h
Septembre : 9h30-20h
Octobre à décembre : 10h-19h.

Lascaux se révèle à vous dans le nouvel écrin du Centre International de l’Art Pariétal : plus de 8500 m2 d’espace de visite, dont une réplique complète et inédite de la grotte et 6 salles d’exposition retraçant l’histoire de la découverte de Lascaux, sa place dans l’art pariétal mondial et la création contemporaine. La reproduction de la cavité originale a nécessité l'alliance de prouesses technologiques et de rigueur scientifique qui a permis de retranscrire parfaitement l'atmosphère du plus célèbre sanctuaire paléolithique mondial. Par ailleurs, le site est complété par l'atelier qui regroupe quatre espaces scénographiques, un cinéma 3D et un théâtre de l'Art Pariétal. Expositions temporaires.

L'intérieur
Les parois de la grotte sont richement décorées. En premier lieu on remarquera la hauteur à laquelle se trouvent les peintures. Il est probable qu’à certains endroits  les artistes ont utilisé des échafaudages, mais les chercheurs pensent qu'au fil des millénaires l'érosion naturelle de l'intérieur de la grotte a fait baisser le niveau du sol, nous éloignant des œuvres d'animaux peints, dessinés ou gravés sur la pierre. L’état même de conservation des peintures peut paraître extraordinaire. Pour certaines, elles étaient en fait recouvertes d'une épaisse couche calcaire ce qui a permis leur excellente conservation. La ventilation naturelle de la grotte nous offre aujourd'hui ce spectacle fascinant de scènes de chasse détaillées et habilement composées de chevaux, de taureaux et de bisons en abondance. Quelques représentations humaines ainsi que des traits et formes géométriques complètent le décor somptueux dans lequel on évolue. La notoriété de Lascaux repose pour l’essentiel sur les peintures de la Salle des Taureaux, du Diverticule axial et de la Nef. Cependant, par le nombre très élevé de figures présentes dans les autres salles, l'art de Lascaux reste nettement dominé par la gravure. Lascaux ne nous a pas laissé que des œuvres d'art, on a également trouvé plus de 350 objets : en os, en bois, en silex, des lames, des sagaies, des outils destinés à la gravure mais aussi des coquillages, parfois percés qui devaient servir d'objets de parure ou cérémoniaux et qui prouvent que l'homme de Cro-Magnon se déplaçait sur de vastes territoires.

La salle des Taureaux
La salle des taureaux est l'œuvre la plus monumentale de l'art paléolithique. Pour mieux comprendre et analyser les scènes de la salle, sur la paroi de gauche figure le panneau de la Licorne et sur celle de droite le panneau de l'Ours noir. La représentation d'un ours est tout à fait exceptionnelle, on ne la retrouve dans aucune autre grotte de la vallée. On dénombre 36 animaux dont 17 chevaux, des aurochs, des vaches, des taureaux et des cerfs. Par ailleurs, vous remarquerez les nombreux traits et signes géométriques, encore mystérieux.

Le diverticule axial
Ce long couloir de 30 m était idéal pour la peinture, la proximité de la paroi sur une vaste surface a favorisé le foisonnement artistique. Sur la droite, trois panneaux se succèdent : le panneau des Chevaux chinois, le panneau de la Vache qui tombe, puis le panneau rouge, avec deux chevaux et un bison. Sur la gauche se déclinent : le panneau des Vaches rouges, le panneau du grand Taureau noir, le panneau de l'Hémione et, au fond, le Locus du cheval renversé. Le décor regroupe plus de 50 animaux et de nombreux signes géométriques.

Le passage
Le Passage relie la Salle des Taureaux à la Nef et à l'Abside. Bien qu'il soit richement décoré sa lecture demeure difficile. On y distingue chevaux, bisons, bouquetins et cerfs et toujours ces formes géométriques.

La nef
La paroi de gauche regroupe quatre panneaux : celui des sept Bouquetins, de l’Empreinte, de la Grande Vache noire et des Bisons adossés. Celle de droite n’est occupée que par la seule frise des Cerfs nageant. Les thèmes figuratifs se partagent entre cheval, bouquetin, cerf, bison et aurochs. L’auroch est particulièrement imposant par sa silhouette massive au centre de ce tableau.

Le diverticule des félins
Le diverticule des Félins se développe sur une longueur d’environ 25 m. Plus de 80 figures y ont été recensées.  Sur les 51 figures animales : 29 chevaux, 9 bisons, 4 bouquetins et 3 cerfs. Les félins prennent ici une place plus importante que dans le reste de la grotte avec six individus. Ils sont souvent peints en fond de grotte et de façon discrète, comme le sont ces animaux.

L’abside
L’Abside renferme 500 animaux et 600 traits et signes géométriques. Les figures se répartissent du sol au plafond. Le support calcaire très tendre explique en partie une telle exubérance graphique.

< Accueil Vallée de la Vézère

Actualité Vallée de la Vézère