Orléans

Ville d'histoire au passé prestigieux, Orléans regorge de bâtiments historiques, en particulier de l'époque Renaissance. Ce patrimoine est complété par des édifices religieux de tout premier ordre. Et puis, on ne peut dissocier Orléans de Jeanne d'Arc. De nombreux monuments, rues et statues font référence à celle qui libéra la ville au XVe siècle. Le centre historique de la ville peut se sillonner à pied au cours d'un voyage dans le temps et dans l'histoire de France.

Histoire

Le site de la ville d'Orléans est occupé depuis le paléolithique mais son histoire débute réellement avec l'oppidum gaulois : Genabum puis Aurelianis. Comme de nombreuses communes de la région, Orléans a dû repousser à de nombreuses reprises les invasions normandes, notamment celles des Huns dirigés par Attila en 451.

L'histoire de la ville va s'accélérer à partir du Xe siècle lorsque Hugues Capet et son fils Robert le Pieux furent sacrés en la cathédrale d'Orléans. Dès lors, la dynastie des Capétiens va sensiblement développer les milieux religieux et intellectuels : les monastères et les églises se multiplient et l’université de droit voit le jour au début du XIVe siècle. A compter de cette époque, ville royale et loyale, le duché d'Orléans revient traditionnellement au deuxième fils du roi de France.

L’histoire de la ville bascule lors de la guerre de 100 ans. Une jeune femme du nom de Jeanne d'Arc lève le siège de la ville en 1429. Les Anglais sont boutés hors de la ville, la reconquête du territoire peut commencer. Au siècle suivant, la ville prospère et voit fleurir églises et hôtels particuliers.

Bien qu'elle connût quelques troubles pendant les guerres de religion, elle reprend vie au XVIIe siècle avec le commerce fluvial, notamment le sucre, le vinaigre et les étoffes. Les quais de la ville témoignent encore aujourd’hui de l’intense activité fluviale de cette époque.

La ville prospère à nouveau et le XVIIIe siècle va lui donner sa physionomie architecturale actuelle. Le siècle suivant, Orléans va souffrir de l’arrivée du chemin de fer et de la perte d’influence dans les colonies sucrières (fin de l’esclavage). En 1870, elle est occupée par l’armée prussienne et les deux guerres mondiales du XXe siècle la touchèrent durement, mais comme toujours elle a su se relever.

Office de Tourisme

Office de Tourisme 

2 Place de l'Etape, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 24 05 05.
Ouverture :
Octobre à février, lundi : 14h-17h, mardi à samedi : 10h-13h/ 14h-17h. Fermé le lundi en janvier.
Mars, lundi : 14h-17h30, mardi à vendredi : 10h-13h/ 14h-17h30, samedi : 10h-13h/ 14h-18h.
Avril, lundi : 10h-13h/ 14h-17h30, mardi à samedi : 10h-13h/ 14h-18h.
Mai et septembre : lundi à samedi : 9h30-13h/ 14h-18h.
Juin : lundi à samedi : 9h30-13h/ 14h-18h30.
Juillet et août : lundi à samedi : 9h30-19h, dimanche : 10h-13h/ 14h-17h.
Pour les familles, l'Office de Tourisme d'Orléans propose des animations, ateliers, visites guidées, rallyes à découvrir dans son programme de balades, édité tous les 3 mois, rubrique "amuse-mômes".

Visite de la Ville

De nombreuses maisons et hôtels particuliers de l’époque Renaissance portent sur leur devanture la devise : Pax huic domui (Paix à cette demeure) - qui célèbre la fin des guerres de Religion.


Cathédrale Sainte-Croix
Place Sainte Croix, 45000 Orléans
Ouverture toute l’année, tous les jours :
Octobre à avril : 9h15-12h/ 14h-18h. Mai à septembre : 9h15-18h.

La cathédrale Sainte-Croix que l'on peut admirer aujourd'hui, sur la place rénovée, a été réalisée en grande partie au tout début du XVIIe siècle. Mais bien avant cette reconstruction, plusieurs églises se sont succédées à cet emplacement. Le premier édifice daterait du VIIe siècle, une immense église romane lui succéda, puis une autre, gothique. En 1599, Henri IV prit la décision de financer les travaux sur les deniers publics (trésor royal). Le chantier dura tout le XVIIe siècle puis l'inauguration officielle du portail de la cathédrale eut lieu le 8 mai 1829, à l'occasion du quatrième centenaire de la délivrance d'Orléans par Jeanne d'Arc.

La décoration intérieure est de très grande qualité : les sculptures de pierre ou de bois, notamment les stalles et les lambris du chœur, sont parfaitement exécutées. Les vitraux illustrent la vie de Jeanne d'Arc, l'histoire de la cathédrale et la Passion du Christ.


Musée des Beaux Arts
1 Rue Fernand Rabier, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 79 21 83.
Tarif plein/ réduit : 6 €/ 3 €. Gratuit – 18 ans et pour tous 1er dimanche de chaque mois.
Billet groupé valable une journée donnant droit à l’entrée du Musée des Beaux-Arts, de l’Hôtel Cabu (musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Orléanais), de la Maison de Jeanne d’Arc et du Centre Charles Péguy.
Ouverture toute l’année :
Mardi à samedi : 10h-18h (jusqu'à 20h le vendredi), dimanche : 13h-18h. Fermé le lundi.
Audioguide gratuit disponible en français, allemand, anglais et espagnol.

Très beau musée qui recense une impressionnante collection d'œuvres et de créations artistiques du XVe au XXe siècle. La collection de peintures et de sculptures françaises du XVIIe au XIXe siècle est particulièrement exceptionnelle, l'une des plus riches de France. On retrouve également une belle collection de peintures classiques hollandaises et italiennes ainsi qu'une section d'Art moderne et contemporain de grande qualité. Expositions temporaires.
Pour les enfants : ateliers d'art plastique, mini-stages le week-end, stages lors des vacances scolaires.


Rempart Rue Paul Belmondo
Rue Paul Belmondo, 45000 Orléans
Tout comme le rempart de la rue de la Tour Neuve, le rempart de la rue Paul Belmondo date du IVe siècle même si la partie supérieure a été refaite au XIIe siècle. Ici ce sont les habitations qui protégèrent le mur de la destruction en s'appuyant dessus.


Ancien Hôtel Groslot
Place de l’Etape, 45000 Orléans
Entrée gratuite.
Ouverture :
Septembre à juin, lundi à vendredi : 9h-12h/ 14h-18h, dimanche : 10h-12h/ 14h-18h.
Juillet et août, lundi à vendredi : 9h-18h, dimanche : 10h-18h.

L'hôtel particulier Groslot, bâti en 1530 dans un style renaissance, fut la maison d’un notable avant de devenir l'Hôtel de Ville après la Révolution. Les deux ailes furent ajoutées à cette époque. En 1560, le roi François II s’y installe même avec sa cour pendant les derniers mois de sa vie. Sur le perron, une statue de Jeanne d'Arc du XIXe siècle surveille les visiteurs. Aujourd’hui il accueille les mariages célébrés à Orléans.
La décoration et le mobilier sont composés de nombreux souvenirs de Jeanne d'Arc, des toiles (dont l'une, œuvre de Dupuy, relate la mort du roi François II en ces lieux), des tapisseries d'Aubusson, des coffres en bois (l’un offert par Louis XI aux chanoines de Saint-Aignan, un autre datant du XVIe siècle) et d’autres meubles d’époque.

Jardin de l'Hôtel Groslot
Rue d'Escures , 45000 Orléans
Ouverture tous les jours :
Février, mars et octobre : 7h30-18h30. Avril à septembre : 7h30-20h. Novembre à janvier : 8h-17h30.
Situé à l'arrière de l'hôtel Groslot, le jardin vous invite à une promenade romantique et intimiste.


Rue de la Bretonnerie
45000 Orléans
La rue de la Bretonnerie est située sur une voie datant de l'Antiquité. Elle reliait alors Orléans à Chartres. Des bretons cherchant refuge contre les invasions des Normands auraient donné leur nom à la rue. Elle est aujourd'hui bordée de magnifiques hôtels particuliers Renaissance du XVe et XVIe siècle. On remarquera en particulier l'hôtel de la Vieille Intendance (n° 24, 26 et 28) et le Palais de Justice (n°44), bâti sur l'ancien couvent des Ursulines dont la façade a été conservée.

A proximité, avec ses allées ombragées bordées d'une végétation sauvage et ses pelouses, le jardin de la Vieille Intendance offre un cadre intimiste et reposant. Ouverture : février, mars et octobre : 7h30-18h30 ; avril à septembre : 7h30-20h ; novembre à janvier : 8h-17h30.


Rue d'Escures
45000 Orléans
On doit l'aménagement de cette rue au maréchal Pierre Fougueu d'Escures au XVIe siècle. C'est lui qui fit bâtir ces quatre élégants pavillons de brique rouge et d'ardoise parfaitement symétriques.


Eglise Saint Pierre du Martroi
Rue d'Escures, 45000 Orléans
À cet emplacement une première église fut bâtie au XIIe siècle puis démolie lors de la guerre de Cent Ans. L’église actuelle de Saint-Pierre du Martroi fut construite à partir du XVIe siècle.


Place du Martroi
45000 Orléans
Place centrale de la ville, Martroi provient de la même source étymologique que martyr. Les places du Martroi étaient donc le lieu des exécutions publiques. Cette place fut intégrée à la ville lors de la construction de la seconde enceinte au XIVe siècle. La statue équestre de Jeanne d’Arc qui en orne le centre, œuvre du sculpteur Foyatier, fut inaugurée le 8 mai 1855.


Rue Jeanne d'Arc
45000 Orléans
Cette rue est le fruit d'un réaménagement urbain du début du XIXe siècle. Le percement de la rue devait permettre de relier la rue Royale à la cathédrale. Les travaux engendrèrent la disparition de plusieurs rues et de trois places.


Rue Royale
45000 Orléans
Le percement de la rue royale fut ordonné par Louis XV en 1752. L'idée était de poursuivre la réalisation du nouveau pont Royal par un axe qui débouche place du Martroi. Une partie de la rue Royale fut détruite lors de la seconde guerre mondiale. L'ancienne Chancellerie, place du Martroi, a néanmoins conservé sa façade originale.


Maison de Jeanne d'Arc
3 Place du Général de Gaulle, 45000 Orléans

Site internet - Tél : 02 38 68 32 63.
Tarif plein/ réduit : 6 €/ 3 €.
Billet groupé valable une journée donnant droit à l’entrée du Musée des Beaux-Arts, de l’Hôtel Cabu (musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Orléanais), de la Maison de Jeanne d’Arc et du Centre Charles Péguy.
Ouverte du mardi au dimanche :
Octobre à mars : 14h-18h.
Avril à septembre : 10h-13h/ 14h-18h. Fermé le lundi et jours fériés.
Visite en français et anglais. Salle multimédia. Centre de recherche et de documentation.


Du 29 avril au 9 mai 1429, Jeanne d'Arc séjourna dans cette maison à pans de bois (reconstitution datant des années 1960) qui appartenait à Jacques Boucher, trésorier du duc d'Orléans. Elle y demeura une dizaine de jours, le temps de libérer la ville de sept mois de siège anglais. La salle multimédia du rez-de-chaussée retrace la vie de Jeanne d'Arc. Grâce aux bornes interactives et au film d'animation, le visiteur se replonge dans l'épopée médiévale de celle qu'on appelle « la Pucelle d'Orléans ». Expositions temporaires.


Hôtel Euverte Hatte - Centre Charles Péguy
11 Rue du Tabour, 45000 Orléans
Tél : 02 38 53 20 23.
Entrée libre et gratuite.
Ouverture du musée et exposition temporaire : mardi à samedi : 14h-18h.

Ouverture du centre de documentation : lundi à vendredi : 9h-12h/ 14h-18h.

On doit cet hôtel de style Renaissance à Euverte Hatte, riche commerçant, qui fit bâtir en 1524 ce magnifique immeuble. La simplicité de la façade tranche avec la richesse décorative de la cour intérieure.

Le musée retrace la vie et l'œuvre de Charles Péguy (1873-1914), écrivain célèbre natif d'Orléans. Lieu de mémoire et de recherche, le centre Charles Péguy rassemble de façon quasi exhaustive les manuscrits, correspondances, études et thèses sur cet écrivain.


Hôtel Cabu, Musée Historique et Archéologique de l'Orléanais
Place Abbé Desnoyers, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 79 25 60.
Tarif plein/ réduit : 4 €/ 2 €. Gratuit – 18 ans. Gratuit pour tous le 1er dimanche de chaque mois.
Billet groupé valable une journée donnant droit à l’entrée du Musée des Beaux-Arts, de l’Hôtel Cabu (musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Orléanais), de la Maison de Jeanne d’Arc et du Centre Charles Péguy.
Ouverture du mardi au dimanche :
Avril à septembre : 10h-13h/ 14h-18h.
Octobre à mars : 13h-18h.
Pour les enfants : livret-jeux disponible à l'accueil. 


Philippe Cabu, avocat, fait édifier ce bel hôtel de style Renaissance vers 1550. L'hôtel devient musée historique et archéologique de la ville à partir de 1862.
Les collections : le trésor de Neuvy-en-Sullias, composé de bronze gaulois et gallo-romain, constitue le temps fort de la visite. On y découvre également de très belles collections d’objets et d’éléments d’architecture d’époque médiévale ainsi qu'une section tout aussi intéressante dédiée à l'histoire de la ville.


Hôtel des Créneaux
Rue Sainte Catherine, 45000 Orléans
L'hôtel des créneaux date pour l'essentiel du XVe et XVIe siècle, ce qui lui confère ce style si particulier, alternance d’influences gothiques et Renaissance. Il hébergea le premier hôtel de ville puis devint le siège du tribunal après la Révolution française et enfin musée des Beaux-Arts jusqu'à 1981.


Maisons Sancier et de La Pomme
Place Abbé Desnoyers
45000 Orléans
Ces deux maisons présentent de magnifiques façades d'époque Renaissance. Elles ont sans doute appartenu à de riches commerçants. Mais si elles ont plus de 400 ans, elles n'ont pas toujours été situées à cet emplacement. En effet, elles ont été déplacées au début du XXe siècle et furent ainsi épargnées des démolitions, conséquences des réaménagements urbains. Observez la façade de brique rouge de la maison de la Pomme et devinez l’origine de son nom...


Maison de Ducerceau
6 Rue Ducerceau, 45000 Orléans
Cette belle maison de style Renaissance, adossée au rempart médiéval,  porte le nom de Jacques Ier Androuet Ducerceau, architecte du roi Henri II à qui est attribué cette réalisation vers 1550.


Place du Châtelet
45000 Orléans
Bien que la place du Châtelet fût réaménagée au XIXe siècle lors de la construction des premières halles couvertes, quelques maisons aux façades médiévales et Renaissance permettent de s'imaginer l'aspect de la place en ces temps.


La maison Jean d’Alibert

6 place du Châtelet, 45000 Orléans
La maison Jean d'Alibert, du nom d'un commerçant orléanais, date du XVIe siècle (1560). Son architecture, typique pour l’époque, présente une façade haute et étroite. Au rez-de-chaussée prenait place la boutique. Plus ou moins fastueuse,  la richesse décorative des façades éclaire sur la richesse matérielle de ses occupants.


Maison de La Coquille
7 Rue de la Pierre Percée, 45000 Orléans
La maison de la Coquille doit son nom au coquillage sculpté au-dessus de la porte d'entrée. Ce symbole nous rappelle le proche voisinage de la chapelle Saint-Jacques, étape des pèlerins vers Saint-Jacques-de-Compostelle. La façade représente un très bel exemple de l'architecture Renaissance à Orléans : maison typique sur deux niveaux avec la boutique au rez-de-chaussée, un passage latéral vers la cour intérieure et le premier étage qui servait d’habitation.


Eglise Notre-Dame-de-Recouvrance
12 Rue Notre-Dame-de-Recouvrance, 45000 Orléans
La construction de l'église Notre-Dame de Recouvrance à proximité immédiate des ports n'est pas anodine. En effet, elle fut construite pour les femmes de mariniers afin qu'elles puissent prier pour le retour de leurs maris. Elle date du XVIe siècle. Plusieurs fois remaniée au cours des siècles, on remarquera en particulier ses portails du XVIe et XVIIe siècles ainsi que le vitrail du chevet évoquant l'enfance du Christ (XVIe siècle).


Rues de Bourgogne et de l'Empereur
45000 Orléans
Les rues de Bourgogne et de l'Empereur suivent le tracé des voies principales de communication du temps de Cenabum. La première court d’est en ouest, d’une nécropole au forum, la seconde du nord au sud. Au n° 37 de la rue de l’Empereur, le rez-de-chaussée présente une intéressante façade sculptée, caractéristique de la fin du Moyen Age.


Temple Protestant
Cloître Saint-Pierre-Empont, 45000 Orléans
Le temple protestant fut inauguré en 1839. C'est le premier lieu de culte à destination de la communauté protestante construit à Orléans. Bien qu’il y en ait eu un dans les environs par le passé, les guerres de religion et la révocation de l'édit de Nantes en 1685 entraînèrent leur destruction.
Réalisé dans un style très sobre, on remarquera la simplicité de la façade de style antiquisant, composée d'un fronton ionique supporté par quatre colonnes ainsi que la rotonde dans le même style architectural.


Préfecture
181 Rue de Bourgogne, 45000 Orléans
Les bâtiments de l'actuelle préfecture datent du XIXe siècle. Mais bien avant, dès l'Antiquité, à cet emplacement se tenait un forum, puis des églises s'y sont succédées jusqu'au XVIIIe siècle.


Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier
Cloître Saint-Pierre-le-Puellier, 45000 Orléans
Ouverture :
Mardi à vendredi : 10h-12h30/ 13h30-18h, samedi et dimanche : 14h-18h.
Située dans un quartier étudiant et animé, la cathédrale Saint-Pierre le Puellier demeure aujourd'hui la plus ancienne église de la ville, elle date du XIIe siècle et présente un style roman par sa forme et ses proportions. Le chœur a été remanié aux XIIIe et XVIe siècles. Elle perdit ses fonctions religieuses suite à la Révolution française et fut transformée en magasin à sel avant d'être à nouveau rendue au culte. Restaurée dans les années 1960, elle accueille depuis des expositions culturelles.


Rempart Rue de La Tour Neuve
Rue de la Tour Neuve, 45000 Orléans
Ce fragment de rempart remonte au IVe siècle lorsque la ville était protégée par une enceinte de 2 km. On remarque le style caractéristique de l'époque gallo-romaine dans sa conception : une alternance de pierres calcaires et de briques liées avec un mortier. Involontairement, c’est grâce aux constructions industrielles qui s'appuyèrent sur le rempart et qui l’utilisèrent comme mur que cette portion de remparts a pu traverser les siècles.


Tour Blanche
13 bis Rue de la Tour Neuve, 45000 Orléans
La tour blanche faisait partie du système défensif des murailles entourant la cité. Sa base, visible rue Saint flou, date du IVe siècle. Construite et reconstruite au cours des siècles suivants elle subît de nombreuses modifications. À compter du XVe siècle, les nouveaux remparts et l'extension de la ville rendent inutiles ses fonctions défensives. Elle fut alors réaménagée en habitation et abrite aujourd’hui le service archéologie de la ville.


Eglise Saint Aignan
Cloître Saint Aignan, 45000 Orléans
Aignan fut l'un des premiers évêques de la ville. On dit même qu'il aurait repoussé les attaques des Huns et d'Attila en 451. Ainsi donc, naturellement, on érigea une basilique pour accueillir les reliques du Saint dès le VIe siècle. Au siècle suivant, des chanoines s'y installent. Mais l'édifice que nous pouvons admirer aujourd'hui fut achevé sous Louis XI en 1509. A la Révolution, la collégiale est transformée en fabrique de tentes puis en 1802 elle est rendue au culte.

Crypte Saint-Aignan
Rue Neuve Saint Aignan, 45000 Orléans
Cette crypte fut réalisée par le roi Robert le Pieux pour accueillir les reliques de Saint-Aignan. Elle fut consacrée en 1029. Les reliques de Saint-Aignan étaient conservées dans le martyrium. Pour la visite de la crypte, renseignements à l’Office de tourisme.


Parc Floral de la Source

Avenue du Parc Floral, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 49 30 00
Tarif plein/ réduit : 6 €/ 4 €. Gratuit – 6 ans
Ouverture tous les jours :
Novembre à mars : 14h-17h. Avril à septembre : 10h-19h. Nocturne jusqu’à 23h certains soirs. Octobre : 10h-18h.
Au sud d'Orléans, ce magnifique parc qui s'étend sur 35 hectares est un véritable havre de paix. Labelisé Jardin Remarquable vous évoluez dans un environnement grandiose : jardin tropical, aménagements paysagers et floraux thématiques, source du Loiret. Chaque saison révèle de nouvelles couleurs, de nouvelles fragrances…

Pour les enfants :
Parc animalier (alpaga, ânes, chèvres, moutons, oiseaux locaux ou exotiques…), serre aux papillons, aire de jeux.
Les enfants peuvent assister aux repas des animaux de mars à octobre, le mercredi, samedi et dimanche à 10h30. Atelier pédagogique de mars à octobre le dernier mercredi du mois.
Animations à partir de 6 ans de 14h-17h.
Spectacle pour toute la famille, de mars à octobre, le dernier dimanche du mois à 15h30.

Transports

Venir à Orléans

En voiture
Depuis Paris ou Bordeaux : Autoroute A10, sortie 1: Orléans centre.

Depuis Bourges : Autoroute A71, sortie 1 : Orléans centre
Liaison avec les autres sites classés
Fontainebleau : 90 kms, durée : 1h40.
Chartres : 80 kms, durée : 1h15.
Bourges : 123 kms, durée : 1h30.

En train
Gare Orléans Centre
Avenue de Paris, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 36 35.
Gare grandes lignes de Fleury-les-Aubrais
Rue Lamartine, 45400 Fleury les Aubrais
Site internet – Tél : 36 35.
A 3 km au nord d'Orléans, liaison tramway pour le centre d'Orléans : Ligne A.

En bus
Gare routière
2 rue Marcel Proust, 45000 Orléans 

Tél : 02 38 53 94 75. 
Plusieurs compagnies d'autocars régionaux de voyageurs se partagent les lignes régulières départementales et interdépartementales.

En avion
Orléans se situe à une heure de route d'Orly et de l'aéroport de Tours, deux heures de Roissy-Charles-de-Gaulle.



Se déplacer

Transports en commun
Réseau TAO : Tram et bus.
Site internet
 - Tél : 08 00 01 20 00.

A Vélo
Vélo'+

2 rue de l'Aqueduc, 45000 Orléans
Site internet - tél : 08 00 00 83 56
Système de vélos en libre service mis en place par la municipalité.

Agenda

Fêtes de Jeanne d’Arc (Pendant 10 jours autour du 1er mai)
10 jours de fête sont consacrés à celle qui en 1429 délivra Orléans du joug anglais. Ces fêtes johanniques sont un des moments forts de l'année à Orléans. De nombreuses animations et spectacles sont proposés : remise de l'étendard, spectacle équestre, traversée de la ville par une Jeanne d'Arc à cheval, marché médiéval, son et lumière sur la cathédrale…

Le festival de Loire (fin septembre)
Tél : 02 38 24 05 05.
Le festival de Loire rend hommage pendant cinq jours au fleuve royal, à sa beauté, et à sa tradition batelière d'antan. Il s'agit tout simplement du plus grand rendez-vous européen de la marine fluviale. Le port reprend vie comme à ses plus grandes heures. 600 mariniers et 400 artistes mettent à l'honneur la culture, la gastronomie ligérienne et ses traditions. De nombreuses animations sont au programme : mise en lumière en soirée, démonstrations nautiques et spectacles sur l'eau et sur les quais.

Marchés
Marché alimentaire de la Madeleine, Allée Pierre Chevallier. Tous les dimanches matins.
Marché alimentaire, quai du Roi. Tous les samedis matins.
Marché nocturne, Place du Martroi. Tous les vendredis de 17h à 21h30
Marché Bio, Place de la République 1er, 2ème, 4ème  mercredi du mois.

Dormir / Manger

Hébergement

La sélection des hébergements proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant au minimum un bon rapport qualité/prix. Les tarifs indiqués sont ceux de la basse saison touristique sur la base de 2 personnes.

Hôtel d’Arc ****
37 ter Rue de la République, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 53 10 94. 
A partir de 147 €.


Restaurantion

La sélection des restaurants proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant un bon rapport qualité/prix. Les formules correspondent à une "entrée+plat" ou "plat+dessert". Les menus sont composés d'une "entrée+plat+dessert".

Hikari – Cuisine japonaise
28 Rue de la Poterne, 45000 Orléans
Tél : 02 38 62 28 00.
Menu à partir de 34 €.

La Parenthèse – Cuisine raffinée
26 Place du Châtelet, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 62 07 50.
Formule déjeuner à 15,50 €. Menu 31 €.

Le Dariole – cuisine moderne
25 Rue Étienne-Dolet, 45000 Orléans
Tél : 02 38 77 26 67.
Formule midi à 22 €. Menu soir à partir de 27 €.

Le Lift – produits de saison
Place de la Loire, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 53 63 48.
Menu déjeuner : 27 €. Carte.

Eugène – Cuisine créative
4 Rue Saint Anne, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 53 82 64.
Formule à partir de 35 €. Menu 45 €.

Le Lièvre Gourmand – Cuisine gastronomique
28 Quai du Châtelet, 45000 Orléans
Site internet - Tél : 02 38 53 66 14.
Menu déjeuner 39 €. Menu soir à partir de 49 €.

< Accueil Val de Loire

Actualité d'Orléans